Transition

Publié le par LAO.Nord

Sucre, lundi 27 juillet,

Je me réveille tardivement mais en meilleure forme. Je quitte l'hôtel, peu avant 11 heures, et vais m'alimenter, après 24h d'abstinence. Muesli au yaourt et thé. En fait, on me sert une sorte de miel pops et un yaourt rose bien chimique. Ça passe. Petit stop dans un cyber, où je suis entourée de Boliviens, à 3 ou 4 par machine, de part et d'autre, et qui me laissent à peine la place pour taper.

Je cherche à aller au restaurant asiatique pour m'alimenter en riz et viande grillée, comme c'est recommandé dans mon cas, mais il n'ouvre malheureusement que le soir... J'atterris donc chez Repizza, où je commande lasagnes et trimate. Coup de fil au Terminal de Bus. Il faut réserver la veille théoriquement mais, si je passe maintenant, il restera peut-être des places.

Check-out à l'hôtel. Je prends un micro pour le Terminal. Après avoir fait 3 stands, je finis par trouver un bus cama qui part à 17h30 pour Santa Cruz. Plutôt que de revenir au centre, je passe l'après-midi au Terminal, entre Internet, téléphone, achat de tablette de chocolat, spécialité de Sucre, pas hyper sympa, mai j'ai la flemme de me trimballer en ville avec mon gros sac.

Le bus cama est hyper confortable. Ma voisine, très sympa, est guide dans une agence de voyage et me recommande tout un tas d'endroits à aller voir. Nous dînons ensembles au routier du coin, qui, ca tombe bien, propose riz et viande de lama.

De retour dans le bus, la route est de plus en plus épineuse, la belle route asphaltée du départ se transforme progressivement en piste avec virages en épingle à cheveux. Finalement, ce n'est pas plus mal d'être dans le noir, on ne se rend pas trop compte du danger. On bute contre la paroi, ma bouteille d'eau glisse sous un siège, rien de grave, il vaut mieux ca que de dépasser côté précipice... On dort d'un oeil, mais pas si mal que ca finalement.

Publié dans Bolivie

Commenter cet article