Business day

Publié le par LAO.Nord

Samaipata -> Santa Cruz, dimanche 2 août

Levée 9h. Je prépare mon sac pour lever le camp. Je passe au Western Union pour changer des dollars mais c'est fermé. Et oui, c'est dimanche. Je passe ensuite réveiller Adam qui est encore au lit après la fête de la veille. Je retourne ensuite faire mon check-out en dollars. L'aubergiste tient à me rendre la monnaie en Bolivianos.

Il est plus de 11h30 quand Adam arrive enfin. Nous prenons un taxi collectif avec 2 Hollandaises, direction Santa Cruz. Je somnole un peu malgré la beauté du paysage. La route semble nettement meilleure qu'à l'aller. Je suis à l'avant et le véhicule doit être en nettement meilleur état. Nous payons plus cher qu'à l'aller, tarif week-end...

Nous prenons un taxi pour le centre ville et nous arrêtons à l'auberge 24 Septembre que je recommande à Adam. Après une pause dans un rade qui sert des plats typiquement boliviens, Picante Mixto pour Adam, Pique Macho pour moi. Difficile de finir son assiette.

Nouveau tour en taxi pour la Estación Bimodal où nous nous renseignons sur les billets de train, Adam direction la frontière brésilienne pour une excursion dans le Pantanal, moi direction San José de Chiquitos et les Missions Jésuites. Ayant prix nos billets, nous retournons au centre où tout est fermé. Petite halte pour scanner ma déposition d'assurance. Nous faisons un tour au marché artisanal, derrière la cathédrale, qui n'a d'artisanal que le nom.

Désespérés de trouver une activité à faire, nous atterrissons dans un cyber de la Plaza 24 de Septiembre qui a un bon débit pour une fois mais où mon télé-chargement de photos plante une fois de plus. J'abandonne. De retour à l'hôtel, j'ai perdu Adam que je pensais retrouver ici. Il finit par arriver. J'avais gardé les clés de l'hôtel quand il a quitté le cybercafé et il en a profité pour s'arrêter prendre un milkshake dans l'un des glaciers du centre.

Petite pause musicale où je bouquine pendant qu'Adam essayer de tuer tous les moustiques de la chambre en laissant moult traces de savate sur les murs. Après une petite heure de ce régime, Adam est épuisé, et moi aussi. Nous partons à la recherche d'un pub et tombons sur un Irish Pub en plein milieu de la grand place.

Après avoir croisé une limousine assez incongrue plus tôt dans l'après-midi, voici un Hummer, complètement déplacé. Adam commande bières et caipirinhas pendant que je craque pour une salade au thon suivie d'une salade de fruits. Un vrai délice, une montagne de fraises inattendue, tant pis si je suis malade.

Publié dans Bolivie

Commenter cet article