Et si le temps s'arrêtait

Publié le par LAO.Nord

Isla del Sol -> Copacabana, dimanche 23 août,

Pas d'eau à l'hôtel, pas de douche. Ma toilette consiste à me plonger les mains dans le Lac Tititcaca. De l'eau fraîche et pure, que demander de mieux ? Je retrouve Ouanès qui prend son petit dej dans la véranda de son hôtel et me joins à lui. Il a déjà visité les ruines incas la veille et nous nous donnons rendez-vous vers midi pour déjeuner puis reprendre le bateau ensembles.

Je traverse le village et paye à nouveau un péage. La vue est superbe. Le soleil miroite sur l'eau du lac, au fond la chaîne des Andes, avec plein pot sur l'Illampu couvert de neige. Petites criques désertes. Je croise quelques ânes. J'arrive au temple inca qui est assez spectaculaire et bien préservé. Il y a même un petit labyrinthe. Table de sacrifice, roche sacrée de la Pachamama, le tout sur un site vraiment très beau.

Je descends jusqu'à la petite digue au milieu de la crique en bas d'un grand escalier. La remontée est un peu plus difficile avec l'altitude. Arrivée en haut, je croise Markus qui vient d'arriver sur l'île. Je redescends d'un pas rapide pour être à l'heure au rendez-vous.

Je retrouve Ouanès qui arrive de sa ballade au même moment. Nous longeons la plage et gagnons le port où nous négocions âprement notre billet retour en bateau, les prix ayant bizarrement doublé depuis l'aller. Effectivement, maintenant on est coincés sur l'île...

Nous déjeunons sur une terrasse au soleil. Belle truite rose à la plancha précédée d'une très bonne soupe de quinoa et légumes. Nous montons sur le pont du bateau et nous couvrons bien en prévision de la traversée. Les bonnets et gants ne sont pas superflus.

Après un petit moment à longer l'île et ses cultures en terrasse, nous abordons dans la petite crique de la partie Sud de l'île. Nouvelle montée de l'escalier inca en compagnie de Ouanès. Nous nous arrêtons au sommet pour un petit café avec vue sur la baie et toujours l'Illampu ainsi que l'île de la lune.

Nous redescendons reprendre le bateau qui fait un détour imprévu vers les îles flottantes, microscopiques îlots sur bambous avec maisonnettes, complètement surréaliste, super kitch et ultra touristique. Nous demandons au conducteur de continuer sa route en direction de Copacabana sans s'arrêter, ca flaire l'énorme attrappe-touriste.

Retour dans le petit hôtel très simple dans lequel j'ai laissé mon gros sac. Nous faisons ensuite un petit tour à la cathédrale puis au marché où nous achetons pléthore de provisions pour notre pique-nique du lendemain : tomates, avocat, pain, maïs et blé cuits.

Nous en profitons pour faire des emplettes pour un apéro : fèves grillées, cacahuètes et Paceñas. Nous arrivons juste à temps pour le coucher du soleil et nous posons tranquillement sur un dock dans la petite baie. Nous observons le va-et-viens des bateaux à la tombée de la nuit.

Petite halte Internet dans un grand cyber chauffé. Je sens mes joues qui me brûlent et je ne suis pas trop sûre si c'est la bière ou le soleil du lac Titicaca qui a frappé. Nous allons ensuite dîner dans un resto très touristique mais bien sympa. Menu végétarien pour changer. Nous payons une partie de la note en dollars pour garder nos derniers Bolivianos pour payer l'hôtel. Je mets du temps à m'endormir car la nuit est froide.

Publié dans Bolivie

Commenter cet article