Belle grimpette !

Publié le par LAO.Nord

DSCN2470

Sangalle, Cabanaconde, Arequipa, vendredi 28 août,

Réveil 6h. Alicia passe "frapper" à la porte de ma petite case en bambou, au milieu de laquelle trône royalement un lit avec une chaise. Nous avons prévu de remonter le canyon ensembles, à la fraîche. 6h20, nous décollons. Ça grimpe bien mais progressivement nous trouvons notre rythme.

Au bout d'une heure de grimpette, je fais une pause banane pour reprendre de l'énergie. Des muletiers nous proposent les services de leurs mules pour 10 Soles mais nous résistons à la tentation. Il faut dire que nous faisons la quasi totalité de la montée à l'ombre et c'est finalement nettement moins éprouvant que la descente en plein soleil.

DSCN2435La dernière heure est plus difficile mais nous arrivons, somme toute, frais et dispos au sommet, très fiers de nous. Petite photo du panorama avant de regagner le village. Nous faisons un petit détour à travers les champs séparés de petits murets en pierre.

Je me dépêche de prendre mon billet de bus. Il y en a un qui part pour Arequipa à 10h. Tout juste le temps de prendre un méga petit dej express avant le départ. La route passe nettement plus agréablement qu'à l'aller. Je suis du bon côté pour admirer le paysage du canyon et de la vallée de la Colca. J'aperçois même un condor en repassant à Cruz del Condor. La vallée est incroyablement belle avec les sommets enneigés au fond, les champs en terrasses en dégradés de verts et la rivière qui coule au milieu.

DSCN2443A Chivay, changement de bus. Meilleur confort. J'achète pains, bananes et biscuits pour tenir le coup jusqu'à Arequipa où nous arrivons vers 16h. Je regarde d'un oeil un film fort naze sur des dragons. Un policier monte en cours de route et vient s'asseoir à côté de moi car la place est restée libre. Conversation genre café du commerce mais sympathique. Monsieur croit aux extra-terrestres. Il me laisse son email en partant.

Micro pour le centre et retour à l'hôtel San Augustin, toujours aussi accueillant. L'aubergiste vérifie que l'eau soit suffisamment chaude avec les panneaux solaires. Juste parfait. Habituelle séance de décrassage de retour de trek. Un bonheur.

DSCN2454J'ai laissé mon cheich à l'oasis, ne l'ayant pas retrouvé en avant de partir, je fais donc toutes les boutiques d'artisanat avant de trouver quelque chose de vaguement acceptable pour le remplacer. Je jette un oeil au passage à l'intérieur de l'Église San Francisco, très différent du style baroque habituel, très sobre.

2 posts de rattrapage sur Internet puis un petit dîner dans une cafétéria au coin de la Plaza de Armas. Je goûte enfin au ceviche, sorte de tartare de poisson relevé de piments et d'herbes, accompagné de camache, sorte de patate douce, et de maïs grillé.

Publié dans Pérou

Commenter cet article