A bicyclette dans Nha Trang

Publié le par LAO.Nord

DSCN1604

Nha Trang, lundi 26 avril,

 

5 heures, le jour se lève sur Nha Trang. Nous faisons une longue halte à l'entrée de la ville avant de nous faire déposer dans le quartier Sud. Je trouve un sympathique petit hôtel ou j'ai réveillé toute la maisonnée aux aurores. Le temps de prendre ma douche et de me poser un peu, il est déjà près de 8 heures quand je vais prendre mon petit déjeuner. La femme m'apporte carrément une boite de Muesli individuelle et j'explose littéralement le sachet envoyant valser des céréales sur toute la terrasse. La note est un peu salée vu qu'ici je paye séparément le muesli, les fruits et le yaourt !

 

Je repasse a l'hôtel alors qu'il fait déjà une chaleur torride. Vu les distances et la chaleur, je renonce a visiter toute la ville a pieds. L'aubergiste me propose de louer une bicyclette et je ne me fais pas prier. La ville semble un peu plus calme que les autres au niveau de la circulation et est quasiment toute plate.

 

DSCN0097Je commence par longer le bord de mer, passe un petit pont enjambant le port, jusqu'aux tours Chams de Po Nagar. L'endroit est ravissant. Sur une petite colline, des vestiges de temples hindouistes en brique sculptée. Le Vietnamiens continuent a venir se recueillir dans ces temples et ont rajoute quelques aménagement bouddhistes. Ils déposent des bâtonnets d'encens au pieds des statuettes de dieux et déesses habilles de jaune. Un groupe Cham est assis en demi-cercle autour d'un tapis d'offrande et pratique un rituel accompagne de prières, musique et chants. On croirait un grand pique-nique présente avec un soin infini.

 

Je reprends mon vélo et me dirige vers la pagode de Long Son et le grand bouddha blanc assis sur une fleur de lotus qui domine la colline. Je traverse a nouveau le port par un autre pont et m'insère dans la circulation grouillante. Aucune règle. Souvent des scooters m'arrivent en face, ils me coupent sans cesse la route, les piétons de même, les camions et les bus cornent a chaque passage. Ce n'est pas de tout repos mais j'arrive a bon port.

 

DSCN0101Je gare mon vélo au parking mais le gardien demande 10 000 Dongs au lieu des 1 000 demandes aux tours Chams... Je ne me laisse pas faire et trouve un autre parking à vélo ou je concède 3 000 Dongs. Le temple est sans grand intérêt, datant du XIXeme siècle. Le bouddha quand a lui date de 1963 et rend hommage aux bonzes qui se sont immoles par le feu en signe de protestation.

 

Je rejoins le centre ville et m'arrête dans un resto Suisse, n'ayant pas trouve celui que je cherchais initialement. Je commande tout de même du poisson au caramel, spécialité locale tout a fait excellente. Un petit jus de citron pour me rafraîchir et me voila repartie en plein cagnard. Je gagne le port de Cau Da a 6 kilomètres du centre. J'aurai traverse toute la ville du Nord au Sud et d'Est en Ouest. La mer a une couleur magnifique sous ce ciel sans nuages. Je grimpe une dernière côte avant d'arriver et découvre horrifiée qu'on peut transpirer même du nez !!!

 

DSCN0116Je visite agréablement, a l'ombre, l'institut océanographique avec de jolis poissons dont le très beau poissons-scorpion, requin-tigre, mais aussi d'affreuses murènes. D'énormes tortues vertes et a écailles semblent s'ennuyer terriblement dans un bassin sans parler du pauvre veau de mer qui me fait des petits yeux tout triste. Je lui dit quelques mots pour lui redonner le moral. Une section est réservée a des serpents de mer et autres spécimens préservés dans des bocaux dans du formol ce qui fait très laboratoire d'un autre temps. Tout un espace accueille le squelette d'une baleine a bosse. Ça ne vaut pas la présentation de l'incroyable aquarium de Hong-Kong, mais il y a tout de même beaucoup d'espèces intéressantes présentées.

 

Je refais le plein en eau dans un petit stand puis m'arrête brièvement dans les villas de Bao Dai. L'emplacement est magnifique sur une avancée sur la mer donnant d'un cote sur le port de Cau Da et de l'autre sur la longue plage de Nha Trang avec les montagnes et les îles dans le fond. En revanche, les villas, datant des années 1920 et réaménagées en hôtels haut de gamme n'ont rien de très intéressant.

 

DSCN0122Je regagne le centre ville et repasse, en m'arrêtant cette fois, devant l'institut Pasteur créé par le Docteur Yersin et ou un petit musée a été dédié a ce grand homme méconnu qui a réussi a identifier le bacille de la peste bubonique suite a l'épidémie qui a frappe l'Asie du Sud-Est a la fin du XIXeme siècle. Personnage très intéressant dont j'avais déjà un peu approche la vie a Hong-Kong et dont l'intéressante biographie est ici résumée. A la fois aventurier, s'intéressant aux ethnies minoritaires du Vietnam, a la botanique, a la transmission des maladies animales et humaines, cet homme mérite bien plus qu'une plaque dans une rue de Nha Trang...

 

Je ressors du musée climatisé et la chaleur me frappe au visage. Je décide de m'arrêter faire une pause gourmande chez le glacier Romy's. Je choisis les parfums noisette et mangue, tous deux très bons mais j'ai un faible pour la noisette. Je me renseigne au Sinh Café sur les horaires et tarifs de train et bus pour Saigon, comme on continue a l'appeler ici.

 

DSCN1600Je rentre déposer mon vélo a l'hôtel. Les tarifs pour le bus sont moins cher qu'au Sinh Café et en plus on vient vous chercher a domicile. Malgré la chaleur, et la moindre efficacité, je crois que je vais prendre un bus de jour car ca fait un peu rapproche pour un autre bus de nuit !

 

Je sors dîner de bonne heure et m'arrête dans la première terrasse ou je vois du monde. Belle carte de poisson et fruits de mer. Je me laisse tenter par des coquillages cuisines dans une sauce bien poivrée et un peu épicée. Je fais rajouter un riz blanc pour compenser les épices. Je paye puis m'arrête dans un autre resto ou ils font des desserts pour des fruits au yaourt dont je suis vraiment devenue accro. La plupart des restaurants asiatiques ne proposent pas de dessert, ceci n'étant pas dans les moeurs.

 

Je rentre vite me coucher pour être en forme pour le réveil matinal du lendemain. J'ai saute le pas et pris le bus de jour de 7h15...

Publié dans Vietnam

Commenter cet article