A travers la jungle du Cambodge

Publié le par LAO.Nord

DSCN3519

Kratie, Banlung, jeudi 24 juin,

 

Ce matin, je commence la journée par mon petit déjeuner, toujours au même resto, ou je prévois d'échanger mon bouquin, que j'ai fini la veille au soir. Je trouve un bouquin de George Orwell, Burmese Days, qui me plaît bien mais a quand même le gros défaut d'être une de ces infâmes photocopies falsifiées qui pullulent au Cambodge. Tant pis, je craque.

 

Je longe ensuite le Mékong jusqu'au quartier de Ratakandal. Petites maisons sur pilotis au bord de l'eau, chemin de terre, minuscule marché et jolie pagode en bois. Rien d'extraordinaire mais une jolie ballade. Après une bonne heure et demie de marche, je rentre a l'hôtel récupérer mes affaires. J'achète un billet de bus pour Banlung et achète un riz au boeuf a emporter. Le bus tarde a venir. En plus, il fait une longue pause juste a la sortie de la ville. Il est déjà 13 heures quand nous quittons Kratie.

 

DSCN3508Je bouquine mon nouveau livre tout en regardant distraitement le paysage, Les heures défilent et nous arrivons a Stung Streng qui semble une petite bourgade bien perdue au bord du Mékong, non loin de la frontière laotienne. Peu après, nous quittons la route bitumée pour une route de terre a travers la jungle clairsemée du Cambodge. Le gouvernement aurait vendu la plupart des terres pour une exploitation forestière anarchique et une grande partie de la richesse naturelle du Cambodge s'en trouve aujourd'hui défigurée, et le massacre continue.

 

Le paysage est celui d'un bout du monde on l'on en croit a peine ses yeux de voir quelques maisons isolées par ci par la. Les paysans défrichent eux aussi pour un petit lopin de terre. Nous suivons un magnifique arc-en-ceil apparu après une très courte pluie. J'observe la lumière changer au fur et a mesure des heures, le soleil se couche, la lune se lève, les couleurs sont magnifiques. Nous arrivons a Banlung a la nuit tombée.

 

DSCN3517A peine descendus du bus, nous nous faisons harceler par les rabatteurs des hôtels. Aucun n'étant indiqués dans mon guide, je demande au couple francophone s'ils savent ou aller. Le star hôtel semble la meilleure option. Il se trouve qu'une jeune Anglaise passait par la et elle me prend sous son aile pour m'y emmener car elle voit que je suis épuisée par les cris des rabatteurs.

 

Je prends une chambre et vais dîner avec l'Anglaise qui voyage avec une Australienne rencontrée a Hanoi au Vietnam. Se joignent a nous un autre Australien et une autre Anglaise. Puis arrivent le couple Franco-Anglais rencontré a Kratie. Je m'éclipse doucement quand commencent des jeux a boire car je ne suis pas vraiment d'humeur ce soir et voudrai vraiment profiter de mes deux jours dans la province du Rathanakiri.

 

Je rentre donc me doucher mais redescends car j'ai oublié de faire provision d'eau. Je glisse dans l'escalier avec mes tongues mouillées et me rattrape de justesse, par contre une des lanières de ma tongue est rompue. Un réceptionniste de l'hôtel essaye de la recoller mais il n'est même pas sur que le liquide qu'il a mis soit de la glu.

Publié dans Cambodge

Commenter cet article