Aux frontières du Guatemala, côté Ouest

Publié le par LAO.Nord

DSCN8889

San Cristobal de las Casas, lundi 8 février,

A 8 heures, on me réveille. Je me prépare pour l'excursion. Je grignote les petits pains achetés la veille à La Casa del Pan pour ne pas réitérer l'infâme petit déjeuner de l'auberge. Le minibus est en retard mais finit par passer me chercher. En ouvrant la porte au chauffeur d'une autre excursion, je l'intercepte en train de donner une commission de 20 Pesos à l'auberge.

Nous commençons la journée par la visite de las grutas à une dizaine de kilomètres de San Cristobal au milieu d'une forêt de pins. Le chemin est tracé et la route éclairée, rien à voir avec les grottes guatémaltèques... Stalactites et stalagmites géants, sortes de champignons dégoulinant, fines aiguilles pendant du plafond.

DSCN8858Nous reprenons la route pour deux heures et passons de la forêt de conifères aux champs de canne à sucre, la température passant simultanément du frisquet au bouillant. On s'arrête au Cascades d'El Chiflón. Nous longeons de petites piscines naturelles vert d'eau puis grimpons le long des cascades en pleine chaleur. Je grignote tout en grimpant les petits pains qui me restent et constituent mon maigre repas.

Nous découvrons les premières chutes que nous observons en surplomb, s'étalant sur une bosse rocheuse et se dispersant en fines gouttelettes. Un peu plus haut, une deuxième cascade se divise en plusieurs chutes. La montée continue et je transpire à grosses gouttes, ayant bêtement mis un t-shirt à manches longues..., jusqu'à arriver à la dernière et la plus impressionnante des chute, très fine et extrêmement haute, 70 mètres exactement.

DSCN8900On peut traverser face à la chute d'eau en tyrolienne. Je regarde trois Mexicains se jeter dans le vide le long du câble. Nous redescendons puis repartons pour deux heures de bus. La route tourne toujours autant. Nous retrouvons la forêt de pins effilés. Enfin, nous arrivons aux lagunes. C'est déjà la fin d'après-midi et je suis fort déçue d'arriver si tard car la plupart d'entre elles sont déjà à l'ombre et on ne peut véritablement admirer leurs couleurs, supposées toutes différentes.

On s'arrête une petite heure au bord de la plus belle d'entre elle qu'on ne peut malheureusement pas contourner à pied. J'achète une orange que je déguste avec la vue plongeante sur le lac. Déjà la température chute. Cela fait une bien longue route. Le retour est plus direct mais c'est encore 2h30 et la nuit commence déjà à tomber.

DSCN8910Nous arrivons enfin à San Cristobal, complètement vannés. Or le bus nous dépose sur le Zócalo. Je remonte jusqu'à la Casa del Pan qui est fermée le lundi et m'arrête finalement dans une petite pizzeria non loin de là. Excellente quatro staggioni avec une Bohemia oscura.

Angel et Manuel, deux voyageurs de commerce, spécialisés dans les chaussures pour femmes s'installent à une table voisine. Angel entame la conversation. Il se montre très curieux et enthousiaste de mon voyage et me raconte leurs propres voyages d'affaire à travers le Mexique. Angel me laisse  ses coordonnées au cas où je passerai par Cuernavaca. Il propose de m'offrir une autre bière à plusieurs reprises mais je rentre me coucher épuisée de ma longue journée.

Publié dans Mexique

Commenter cet article