Chaleur torride dans la citadelle de Hué

Publié le par LAO.Nord

DSCN9946

Hué, jeudi 22 avril,

 

Le jour se lève et bizarrement, pour n'avoir pas ferme l'oeil, je n'ai pas vu passer la nuit, toute occupée que j'étais à opérer une protection rapprochée sur mon sac. Vers 8 heures, on nous arrête aux environs du 17ème parallèle au niveau de l'ancienne zone démilitarisée pour une pause petit déjeuner. Nous étions censés arriver a 8 heures, ça veut dire qu'il y a encore de la route a faire. Je prends un petit pain tout frais avec une Vache qui rit et un thé vert.

 

Nous repartons et je bouquine mon guide pour programmer mes prochaines étapes et voir dans quel auberge je vais descendre a Hue. Le bus arrive finalement vers 10 heures. Une motocyclette de l'hôtel ou je veux aller m'emmène gratuitement à l'hôtel. J'étais partie pour y aller a pied mais le chauffeur insiste sur le fait que c'est trop loin et qu'il fait trop chaud. Ce n'est pas faux, je cède a ses arguments en lui demandant de conduire très prudemment, si tant est que ça veuille dire quelque chose ici.

 

DSCN9925Je prends une place dans le dortoir sous les toits et ou la chaleur a déjà bien pénétré par toutes les fenêtres grandes ouvertes. Lorsque je fais mon check in, les réceptionnistes tombent sous le charme de Sacha dont la photo sert de marque page a mon guide. Je leur montre les trois photos que j'ai avec moi et elles sont en extases. Les cheveux, le visage, il est vraiment trop beau ! Les photos circulent ensuite entre les mains d'autres femmes de l'hôtel qui veulent absolument le voir. Les petites têtes blondes font un carnage ici. Et bien évidemment, Sacha est particulièrement mignon.

 

On m'offre un petit verre de thé vert puis je file a la douche. A peine 5 minutes plus tard, alors que je suis assise sur mon lit a ne rien faire, je sue de nouveau a grosses gouttes. Hue s'annonce torride et dire que je suis a peine entrée dans la partie centrale du Vietnam, je n'imagine même pas ce que ça va être au Sud, qu'on m'a annonce bien plus chaud, et au Cambodge, juste avant la mousson, soit la période des plus hautes températures. On en vient à espérer une bonne pluie ou un bon orage pour que la température chute un peu...

 

DSCN9932Je commence par aller a la Boulangerie Française voisine qui donne une formation professionnelle de boulangers-pâtissiers dans la tradition française a des jeunes défavorisés de façon a leur trouver un emploi dans les grands hôtels et restaurants. Une tres bonne initiative qui fonctionne visiblement tres bien et a laquelle j'apporte ma petite contribution sous la forme d'un petit pain blanc, un petit pain noir et un jus de citron presse.

 

Je traînasse un peu puis me décide a bouger vers la citadelle, l'ancienne cite interdite. Les pousse-pousse et chauffeurs de motocyclettes essayent de me convaincre que c'est trop loin et qu'il fait trop chaud mais cette fois-ci je ne cède pas. Je ne vais pas mourir pour un quart d'heure de marche a pied. Je traverse le pont sur la rivière des parfums et arrive en vue de l'enceinte de la citadelle toute en brique.

 

DSCN9941Je rentre traverse le fosse et rentre par la porte du midi. La plupart des édifices datent du XIXeme siècle et beaucoup ont été tres endommages par les combats de la guerre du Vietnam dont certains ont eu lieu ici même. Il y a eu un travail de remise en état qui est d'ailleurs toujours en cours et qui donne au site l'aspect d'un grand chantier. Je traverse le palais du trône, tres bien restaure puis les temples Trieu Tho Mieu et Thai Tho Mieu en piteux état. Chaque sortie à découvert est une épreuve contre le soleil dardant sans répit ses rayons brûlants.

 

Chaque arbre, chaque passage couvert devient un ami. Mais de grandes zones ne sont pas abritées. Ça me rappelle notre visite d'Uxmal a l'heure du déjeuner en plus chaud, ou du moins une chaleur moite ce qui est bien pire. Pas un touriste, c'est l'avantage. Je rentre dans le joli théâtre royal et passe devant le pavillon de lecture ravissant. Je traverse la cite interdite complètement ravagée pour rejoindre le palais de la Reine-Mère et terminer par le temple du culte des empereurs Nguyen, lui aussi tres bien restaure.

 

DSCN9944Je commence a avoir bien faim mais il me faut encore marcher dans la chaleur avant de trouver quelques restos de rue. J'opte pour celui ou il y a le plus de monde. Je commence par demander une noix de coco dont je bois le jus en un rien de temps. Je tente un rouleau de printemps mais ce n'est pas terrible et ca a l'air cru.

 

Je n'ai d'autre choix que la soupe de nouille, ce qui par cette chaleur, n'est évidemment pas ce que j'aurai choisi en priorité. J'expulse toutes mes toxines par ma transpiration. Il parait que c'est tres bon de boire chaud dans ce cas. Je me suis quand même abstenue de rajouter des épices, il ne faut pas pousser. Il y a deux mini-oeufs durs dans la soupe que j'avale en me demandant si c'est une bonne idée...

 

DSCN9945Pour finir, je demande a ce qu'on coupe ma noix de coco afin que je puisse goûter la chair mais je sature rapidement. J'offre l'autre moitie a une jeune fille de la table voisine qui lorgne dessus. Je reste un bon moment clouée dans mon petit fauteuil, incapable de bouger si ce n'est pour me remettre une couche de crème solaire. La table voisine semble tres amusée. Je finis par me lever pour aller m'échouer quelques mètres plus loin sur un banc du jardin public ombrage.

 

La chaleur semble être un peu tombée. Le soleil est cache derrière un gros nuage. Je choisis cette accalmie pour sortir de ma tanière et aller m'acheter une nouvelle bouteille d'eau. Je longe les remparts et me retrouve dans une petite rue encore tres traditionnelle ou les gens vivent sur le pas de leur porte. Nombreux sont les habitants a me dire bonjour gentiment, interpellant les enfants pour qu'ils me disent bonjour. Hue semble me faire rentrer dans le Vietnam du Sud, et par le climat, et par l'attitude des gens plus ouverte et chaleureuse que dans le Nord.

 

DSCN9952Je rentre a l'auberge et m'installe sur une des machines en libre service ou je trouve un casque, installe Skype mais ne peux communiquer car le micro ne fonctionne pas. Toujours un truc qui foire. Je me rends dans un cyber voisin car j'ai un rendez-vous téléphonique sur Skype avec un cabinet de recrutement avec qui j'ai déjà été en contact et qui voulait faire le point sur ma situation. Je suis transpirante a souhait, je porte un t-shirt kaki avec un chien sur la poitrine légué par Flo, autant dire que je n'ai pas vraiment le look pour un entretien. Le chasseur de tête est en fait ravi, ça lui change de ses entretiens habituels et ça le fait voyager !

 

Je teste un des restos de la rue. Je prends un plat local qui est en fait une sorte de beignet fourre aux légumes. Le thé à l'artichaut sur le menu m'intrique et je passe commande un peu déçue de voir arriver un thé en sachet. Je termine par un pancake à l'ananas avec un yaourt bien copieux. De retour dans la chambre, les vitres claquent à tout vent. Une grosse pluie s'amène. Je ferme rapidement toutes les portes et fenêtres, réveillant ainsi mon compagnon de chambrée qui dormait déjà. Je prends une bonne douche rafraîchissante et ne tarde pas à m'endormir.

 

 

Publié dans Vietnam

Commenter cet article