Cherchons les Mexicains cachés derrière la foule de gringos

Publié le par LAO.Nord

DSCN7755

Tulum Pueblo, Akumal, Playa del Carmen, vendredi 15 janvier,

Je me réveille vers 8 heures. Ghislaine est déjà debout et toute prête. Elle part faire un repérage pour le petit déjeuner pendant que je me prépare. Nous passons acheter de bonnes petites choses à la boulangerie et prenons un expresso très serré dans une petite paillote.

Nous faisons une rapide pause Internet car Ghislaine doit envoyer des photos "de toute urgence" à une amie pour son exposition qui se prépare pour le mois de mars. Nous levons le camp et prenons un collectivo pour Akumal. Il nous dépose au croisement et nous faisons la centaine de mètres qui restent jusqu'au village à pied.

DSCN7756Nous sommes décontenancées, pensant trouver un endroit un peu isolé, et tombons en plein dans un village de condominiums pour touristes américains. Nous prenons un jus de pastèque et un café histoire de pouvoir laisser nos sac. Le serveur, un peu réticent, nous indique de les laisser à côté des pots de fleurs à l'extérieur. Ça ne nous plaît pas trop mais tant pis.

Nous marchons jusqu'à la plage aui est entièrement recouverte de corail. Nous admirons leurs motifs presque géométriques. J'empoche l'un deux recouvert de petites mousses ou algues rose foncé.Nous sautons de rocher en rocher avant d'arriver sur une plage de sable blanc. La mer est mouvementée avec de superbes couleurs.

DSCN7761Nous longeons les condominiums bordant la plage et prenons la route afin de rejoindre la Caleta Yalku. Droit d'entrée de 100 Pesos. Je fonce tête baissée dans le traquenard. Petit jardin aménagé donnant accès à des eaux limpides où une foule de touristes, équipés de masques et tubas, admire les petits poissons. Nous cherchons un endroit isolé où nous poser. Rien à faire, il y a du monde partout.

Nous ne sommes pas du tout équipées pour ce genre d'activité. Ghislaine, plus aventureuse, se jette à l'eau en sous-vêtements, s'éloignant des plongeurs à la brasse. Quand elle revient, j'entame le pique-nique. Le mini-chaussons et les muffins de la boulangerie sont assez indigestes. En ayant assez vu de cet endroit touristique, nous préférons retourner côté Océan où l'on se sent moins parquées.

DSCN7768Nous faisons une marche sur les rochers à la pointe de la lagune et croisons quelques iguanes. Au-dessus de nous, planent d'élégants oiseaux de mer aux formes noires découpées comme les ailes de Batman. Ghislaine étudie les petits monticules de coraux dressés avec art par les touristes, pendant que je regarde le va et viens des vagues. La mer est très houleuse à cet endroit. La brume de mer commence à monter.

Nous nous décidons à rentrer, légèrement inquiètes du sort de nos sacs. En effet, quand nous arrivons, le café est fermé et nos sacs étaient complètement laissés à l'abandon, n'intéressant visiblement personne. Nous nous arrêtons au supermarché pour acheter deux bières avant de nous séparer. Ghislaine repart pour Tulum où un de ses amis était cloué avec un lumbago. Je continue vers le Nord, direction Playa del Carmen, faire un repérage des lieux avant l'arrivée imminente de Dan.

DSCN7769Un collectivo arrive et je saute dedans. Le temps se gâte et la pluie commence à tomber alors que nous entrons dans Playa. Le bus me dépose à deux quadras de la 5ème avenue où j'ai repéré un hôtel. Je le cherche en vain, il a été remplacé par un énorme Mac Donald's. Je retourne sur la place d'où je suis venue et trouve mon bonheur dans le charmant Hostal Colores Mexicanos. Je prends un dortoir qui est absolument nickel avec salle de bain dans la chambre et où je suis seule, royal !

Je profite de l'Internet gratuit de l'auberge pour mettre à jour mes aventures au Mirador sur le blog. Je cherche ensuite un resto où dîner et suis la reco de l'aubergiste. Je goûte au boeuf à la Mexicana, délicieux. Je rentre à l'hôtel prendre une douche et mettre mon journal à peu près à jour avant de me coucher.

Publié dans Mexique

Commenter cet article