Des tropiques au grand Nord

Publié le par LAO.Nord

Mexico, Vancouver, mardi 23 fevrier,

Pas franchement dormi... J'ouvre un oeil, regarde l'heure, 4h30 pétantes, mon horloge interne fonctionne impec. En revanche, la réceptionniste n'est pas venue me réveiller et mon réveil n'a pas sonné... Je me prépare dans le noir et boucle mon paquetage. Ma compagne taïwanaise se lève à ce moment-là et me tiens la porte pour sortir. Nous nous faisons nos adieux en silence.

La réceptionniste était occupée avec une fuite d'eau et montait me reéveiller à 5 heures... On appelle un taxi seguro qui arrive sans tarder. En moins de 20 minutes, nous sommes à l'aéroport. Le vol est à l'heure. Je check in et doit payer la taxe de sortie du pays au comptoir d'enregistrement. Bizarrement, je ne passe pas le stand de douane pour faire tamponner mon passeport. Je cherche partout la migracion et ils me confirment que je n'ai pas besoin de me faire tamponner.

Je peux enfin me poser pour un café et un petit pain au Starbucks. En fait, je préfère marcher en prévision de mes longues heures assises. Les six heures de vol jusqu'à Vancouver passent à une vitesse folle. Je dors un peu, on nous offre un nouveau petit déjeuner, on nous passe une gentille petite comédie romantique, je bouquine un peu mon guide sur Hong-Kong et, déjà, nous sommes à Vancouver.

Nous en avons fait du chemin, depuis le sommet enneigé du Popocatepl, aperçu au décollage, juste avant que l'avion ne fasse demi-tour, cap au Nord, les Sierras désertiques du Nord du Mexique, les grandes étendues glacées des Etats-Unis et enfin nous voilà en train d'atterrir avec d'un côté le Pacifique et de l'autre les montagnes couvertes de neige.

Arrivée à l'aéroport, nouveau tampon. Je débarque ensuite dans l'ambiance des JO, projetés sur des écrans géants, les petites mascottes en peluche en vente à chaque corner. Mon vol est retardé de 13h50 à 14h30. Je fais des allers-retours dans le terminal, de la boutique officielle des JO, au bureau de change, en passant par le Starbucks et le comptoir de Cathay Pacific.

Je déjeune au Stabucks d'un sandwitch et d'un smoothie. J'embarque au milieu d'une foule aà 99% asiatique. J'ai un peu de mal à parler Anglais, les premiers mots me venant souvent en Espagnol. On nous sert encore un déjeuner, en plein milieu de l'apres-midi ! Je plonge déjà dans la cuisine asiatique.

Notre vol est beaucoup mieux équipé que le précédent et l'on peut choisir ses films. Je commence par me faire un petit flash-back de Mamma Mia ! puis découvre enfin Slumdog Milionnaire. Je passe ensuite à la musique, les yeux commençant à fatiguer, tout y passe : Buena Vista Social Club, Norah Jones, David Bowie, Led Zepplin, Neil Young, Simon & Garfunkel, Chopin, Vivaldi et pour finir l'apprentissage du Chinois intensif en 1 heure chrono !

Autant dire que je n'ai encore pas fermé l'oeil vu le confort des sièges... Et pour finir, au moment ou je commençais enfin à m'assoupir, on nous sert un dîner, alors que pour moi il est deux heures du matin...

Publié dans Mexique

Commenter cet article