Fête de la réunification

Publié le par LAO.Nord

DSCN1685Saigon, Can Tho, vendredi 30 avril,

 

Levée 7 heures, je me prépare puis achète baguettes et simili Vache qui rit au resto voisin. Le réceptionniste est en train de regarder la célébration du 35ème anniversaire de la réunification a la télévision et n'hésite pas a chanter en coeur avec la bande son.

 

On vient me chercher et je monte a bord d'un bus ou les gens n'ont pris le tour que pour une journée. On doit me changer de bus mais par trois fois on me fait descendre puis remonter a bord. Ça devient la grande rigolade. Une fois a bord du bon bus, je retrouve Christine et Christophe qui ont réservé avec une autre agence pour deux jours. Les agences ont regroupé tous leurs touristes pour faire des économies. Nous sommes 49 ! En effet, avec le 30 avril et le 1er mai, les Vietnamiens ont un week-end de trois jours et ils en profitent.

 

DSCN1665Nous allons jusqu'à My Tho, première ville sur le delta du Mékong. Nous embarquons pour une traversée jusqu'à Ben Tre ou nous visitons une fabrique artisanale de bonbons a la noix de coco, très bon d'ailleurs, dommage qu'on s'arrête si longtemps dans la boutique souvenir...

 

Nous nous regroupons entre francophones pour le déjeuner : 2 Alsaciens en vacances, un Coréen récemment installé a Saigon pour deux ans, Christine, Christophe et moi. Nous regagnons My Tho et prenons de petites barques manoeuvrées par des femmes qui nous emmènent à travers un réseau de petits canaux jusqu'à l'île de la tortue. Là, on nous arrête dans une fabrique de miel où nous dégustons une sorte de thé à base du jus d'une sorte de mini-orange et de miel. On nous arrête également pour nous faire déguster toutes sortes de fruit exotiques délicieux : mangue, ananas, fruit du dragon, fruit du jacquier. On nous présente un petit spectacle musical que je ne peux m'empêcher de filmer tellement c'est pitoyable.

 

DSCN1671Nous reprenons le bus pour la traversée du delta du Mékong, direction Can Tho. 3 heures d'une route où le dos en prend pour son grade. Grande euphorie sur le pont suspendu construit par les Japonais. Une foule de scooters et de motocyclettes venue assister au coucher du soleil. Bien entendu, on a du mal a compter le nombre de passagers par motocyclette, hommes, femmes, enfants et même bébés à bord !

 

Je suis la seule apparemment à avoir choisi l'option de dormir chez l'habitant et l'on me dépose en rase campagne à la sortie du pont. On est venu me chercher en motocyclette et ce n'est pas une mince affaire de monter a bord avec mes sacs mais le chauffeur semble avoir l'habitude et cale tout ça très bien. Nous faisons une splendide ballade, longeant les petits canaux, traversant de charmants petits ponts, assistant à la baignade du soir.

 

DSCN1673La maison est bien plus luxueuse que je ne m'y attendais : sol carrelé où en béton selon les pièces, chambre individuelle avec ventilateur et moustiquaire et même une douche ! Je m'y précipite avant le dîner. On me sert du poisson-éléphant fraîchement pêché que je dois découper et déposer sur un papier de riz préalablement recouvert d'une feuille de salade, de chou, nouilles de riz et feuilles de menthe et dont je fais tant bien que mal un rouleau de printemps à tremper dans le Nuoc Mam. J'ai aussi droit a de petits nems de pomme de terre et du riz, un vrai festin. Le poisson est vraiment délicieux.

 

A peine terminé, je vais déjà me coucher pour récupérer de ma nuit sans sommeil de la veille, sans attendre un autre hôte qui arrive un peu plus tard, ayant été malencontreusement oublié et que mon chauffeur et hôte doit aller chercher dans la nuit noire.

Publié dans Vietnam

Commenter cet article