Gold, gold, gold

Publié le par LAO.Nord

DSCN4427

Chiclayo, vendredi 23 octobre,

Douche froide. Je me plains à l'aubergiste qui ne prétend meme pas s excuser et n est guere aimable. Je me rends a l agence et me decide pour le tour a Sipán et Lambayeque. Je n ai pas le temps d aller jusqu au marché et me contente d un petit dej au restaurant Mi Tía ou j echange les oeufs contre un riz au lait.

A l agence, le vehicule n est pas encore arrive. Je patiente en compagnie d un couple de Péruviens. Nous montons a bord mais on nous fait encore patienter. L agence cherche a faire le plein. Nous avons plus d une heure de retard sur le planning quand nous quittons enfin Chiclayo. Je suis en pétard. Le chauffeur du minivan n avait meme pas été chercher de l essence avant de venir. Nous refaisons une boucle pour aller chercher de la rgent a l agence.

DSCN4435La route pour Sipán est bien agréable. Champs de canne a sucre a perte de vue. La Huaca Rajada ou ont été retrouvés une quinzaine de tombes de Seigneurs importants de la région, pretres, militaires, femmes, enfants, concubines, lamas, n est pas tres impressionnante. En revanche, le petit musée attentant présente le contenu de l une des tombes retrouvé récemment.

Le groupe trainasse, achete des glaces, je m impatiente. L archéologue qui nous accompagne s inquiete de ne pas avoir le temps de visiter les musées de Lambayeque qui ferment a 17h. Je propose de sauter le dejeuner pour gagner du temps et, contre toute attente, les passagers sont d accord.

DSCN4437Nous commençons par visiter le Musée Bruning, collection éclectique regroupée par un Allemand venu travailler dans la région au début du siècle dernier. Intéressante collection de photos mais aussi céramiques des civilisations Moche, Chimu et Lambayeque, magnifiques bijoux en or, pillés dans des tombes.

Puis, place au temple des merveilles, le Musée des Seigneurs de Sipán. Il abrite les vestiges du Seigneur de Sipán et du vieux Seigneur de Sipán, tous deux enterrés, à des époques différentes, avec un monceau d'objets ornementaux, masques en or, colliers en or et argent, plastrons en coquillages, couronne, étendards, sceptres, boucles d'oreilles en or et turquoises, boucles de nez, céramiques, tissus, offrandes, dignes du trésor de Toutankhammon.

DSCN4443Le plus effrayant est de savoir que ces Seigneurs ont été enterrés avec un gardien, sacrifié pour la cause, et dont les pieds ont été mutilés pour protéger la tombe. Un pannier contenant des substances chimiques était destiné à tuer les éventuels pilleurs de tombes. Femme, enfant, concubines, lamas étaient également enterrés vivants, certainement drogués, en offrande sacrificielle, pour accompagner le défunt dans son voyage ! Le musée est vraiment exceptionnel.

 

Nous avons finalement eu le temps de faire notre parcours comme prévu. Je passe me poser sur Internet puis vais explorer le resto Las Americas, sur la Plaza de Armas. Je sens une petite angine qui se prépare depuis la veille et essaye de l'enrayer avec une camomille. Le service est très chic et le resto est peuplé d'hommes d'affaires et de familles huppées. Pas de touristes pour une fois.

Publié dans Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dan 25/10/2009 10:27


Va pour la camomille .....!!!! Efficacité ?


LAO.Nord 26/10/2009 23:07


le cokctail gagnant : boissons chaudes, cokctails de fruits fraits multivitaminés, 1 Doliprane 500, et beaucoup de méthode coué, si, si, ça marche !