Good bye Quito

Publié le par LAO.Nord

DSCN5705

Quito, jeudi 19 novembre,


Vers 9h30, j'émerge sur la terrasse. Je réserve mon taxi pour 4h15 demain matin... Il fait un temps radieux. Je fais un peu d'exercice et monte une série de marches derrière l'auberge qui me mène au Parc Ichimbía à 2900 mètres d'altitude tout de même. Un palais de glace dans l'esprit du grand palais domine la colline. De là, vue splendide sur toute la ville et les sommets Cotopaxi au Sud, Pinchinchas à l'Ouest, Cayambe au Nord.

DSCN5721Je fais un petit tour puis redescends du côté de la ville nouvelle. Je prends un trolley qui me dépose à Orellana. Je m'arrête un bon moment sur Internet profitant de Skype, faisant mon check-in électronique et imprimant mes e-tickets pour le vol du lendemain, vérifiant le lieu de rendez-vous avec Caroline et Chad à Antigua. Je poursuis mon chemin et m'arrête au Coffee Tree à l'angle du Musée Mindalae où je m'assois en terrasse sirotant un jus de maracuya et grignotant un bagel.

Je visite ensuite le musée ethnographique, où l'on trouve encore de très jolies céramiques, toutes sortes de tissages, des meubles en bois aux formes d'animaux. La visite se ponctue par une boutique de commerce équitable. Je continue à pied jusqu'à la place del Quindé, centre névralgique de la ville nouvelle, avec ses grandes terrasses de café. Je m'assois au Dragon Fly pour un mochachino glacé, profitant de ma dernière journée à Quito.

DSCN5724Je décide de continuer ma route à pieds et m'arrête à la Casa de Cultura, qui abrite un musée d'art moderne, une demi-heure avant la fermeture. En flânant dans les salles, j'entends la musique en provenance de la salle de concert voisine. Instruments musicaux, portraits et quelques peintures modernes de second ordre. Je fais les derniers kilomètres jusqu'à la maison en bus.

En arrivant, je fais un dernier check sur Internet, pour vérifier l'heure et le lieu du rendez-vous avec Caroline et Chad, à Antigua Guatemala. Café El Portal, Parque Central, 13h. Je descends ensuite dîner à la pizzeria du coin, car le menu du soir à l'auberge avec de la polenta ne me plaît pas du tout.

DSCN5726Je me dépêche ensuite de retourner sur la terrasse, à temps pour le pub quizz organisé ce soir. Je retrouve Céline, la Suissesse, avec qui je décide de faire équipe. Anya, une Allemande, me demande si elle peut se joindre à moi pour prendre le taxi le lendemain, car elle doit partir pour les Galapagos une demi-heure après moi. Pas de problème. Et une recrue de plus pour le pub quizz ! Les deux Québécois se joignent à nous. Nous débauchons un Irlandais et un Américain, pour avoir quelques Anglophones parmi nous. Nous passons un très bon moment et notre groupe est très divertissant, mais pas aussi performant que celui de l'avant-veille. Nous passons à côté d'un week-end pour deux au Cotopaxi Secret Garden et d'une bouteille de rhum...

Je quitte cette joyeuse compagnie pour aller boucler ma valise et me coucher de bonne heure. Malheureusement, à peine la tête sur l'oreiller, un groupe d'Américains braillards, installés dans la salle commune, m'empêche de fermer l'oeil. De plus, je suis stressée d'être refoulée à la frontière guatémaltèque, car il faut théoriquement un aller-retour pour rentrer dans le pays par voie aérienne, or j'ai fait l'impasse et n'ai pris qu'un aller-simple, ayant vu sur un forum de voyage que, normalement, ça passait avec les petites compagnies aériennes. Pourvu que Copa Airlines soit de celles-là...

Publié dans Equateur

Commenter cet article