Charmante Hoi An

Publié le par LAO.Nord

DSCN0018

Hué, Hoi An, samedi 24 avril,

 

Levée 7 heures. La salle de bain est occupée et je dois attendre mon tour avant de prendre ma douche. Pas le temps de prendre de petit déjeuner avant l'arrivée du bus. J'achète un gâteau à l'ananas et un a la coco sur un stand dans la rue. Nous partons et j'ai du mal à m'empêcher de somnoler malgré la beauté du paysage. Lagunes, montagnes, rizières. Le temps est couvert. Nous faisons une petite pause a mi-parcours sur une petite plage au bord d'une lagune. Je prends un thé vert vietnamien et le pain et fromage, comprenez, baguette fraîche et Vache qui rit.

 

Vers 13 heures, nous arrivons a Hoi An. Nous partons avec une jeune Thaïlandaise a la recherche de l'hôtel que j'ai repéré dans une vieille maison. Mais les prix sont exorbitants. 16$ la chambre simple. Ma compagne cherche un peu plus de confort et part a la recherche d'un autre hôtel. Je resterai bien la et essaye de négocier. J'arrive a 12$ mais la chambre n'est plus la même et c'est un très mauvais rapport qualité-prix. Je reviens sur mes pas et retrouve mon amie thaïlandaise qui a jeté son dévolu sur un hôtel sans charme presque aussi cher. Je continue jusqu'à l'auberge de jeunesse ou je trouve un dortoir surpeuplé pour 5$. Marche conclu. Et dire que c'était juste a l'endroit ou le bus nous avait déposés et que je viens de traverser toute la ville pour revenir à la case départ...

 

DSCN9999Je vais déjeuner dans un petit resto en face de l'hôtel sur les conseils de l'une de mes colocataires. Je teste la rose blanche, une spécialité de Hoi An. Il s'agit de raviolis farcis aux crevettes. Je prends un petit jus de citron presse rafraîchissant. Je termine par des fruits frais coupes et un yaourt. Ma voisine de table, une Française de 55 ans qui vit en Thaïlande, entame la conversation. Elle a quitte la France il y a 5 ans et travaille dans l'immobilier. Elle doit sortir tous les trois mois du pays pour des raisons de visa et part un coup au Cambodge, un coup au Laos. Cette fois c'est le Vietnam. Elle vient de prendre le bus de nuit en provenance de Nha Trang et voyage en vraie routarde. Elle me raconte toute sa vie.

 

Un peu avant 16 heures, la température ayant commence a baisser, je la quitte pour partir visiter la ville. Je commence par le joli petit pont japonais et flâne dans les petites rues, passe a cote du port, traverse le marche, rentre dans quelques jolis temples, admire au passage les belles maisons jaunes sur deux étages avec balcon. J'achète le billet qui donne accès à plusieurs site valable trois jours et me renseigne au passage sur les excursions pour My Son et les billets de train pour Nha Trang.

 

DSCN0002J'avise ensuite une très jolie maison superbement décorée qui fait bar et décide que j'ai mérité une petite pause jus de fruit n'ayant pourtant pas fait grand chose de ma journée. Je reste un bon moment a siroter un jus de fruits exotiques compose de mangue, banane et orange, tout en me laissant bercer par le Manège de Stanislas et de la musique brésilienne. Je fais un grand visionnage de mes 1500 dernières photos, j'ai vraiment vu des endroits magnifiques et je ne me lasse pas de les voir et les revoir même sur petit écran.

 

Je repasse a l'hôtel me renseigner sur les excursions mais ils doivent se prendre une commission car c'est plus cher qu'a l'office du tourisme. Je me pose ensuite sur un PC en libre service pour mettre a jour mon blog. Je retourne au centre réserver l'excursion mais il me semble que le prix a augmente...

 

DSCN0029Je termine la soirée au Bazar, le bar-restaurant qui m'a tant plu. Je choisis des brochettes de porc cuisinées dans des feuilles et le cao lau, plat local a base de grosse nouilles, des pousses de soja, des morceaux de porc, des sortes de biscuits sales et différentes sortes d'herbes dont l'une que je n'aime pas du tout.

 

Je rentre a l'auberge ou nous sommes en rangs d'oignons. Un jeune asiatique s'est endormi en regardant un film sur son PC. Des Américains parlent hyper fort, juste devant la porte, je ne trouve pas mes boules quies. Je ne tarde finalement pas a m'endormir mais suis réveillée par le froid envoyé par la clim et doit m'emmitoufler comme en plein hiver... polaire, parka et écharpe autour de la tête, ridicule !

Publié dans Vietnam

Commenter cet article