Jour de paye

Publié le par LAO.Nord

Phnom Penh, mercredi 2 juin,

 

Levee 7h30. Comme ca fait du bien de dormir une heure de plus. Je pars Chez Mama toute reposee, l'air est presque frais a cette heure. Une nouvelle journee commence. Gabi est malade et Lauren qui a eu rendez-vous avec deux avocats d'Avocats Sans frontieres et est rentree vers 23 heures, se prends la matinee off pour recuperer. Je suis convoquee dans le bureau de Vibol pour venir toucher "ma paye". Mes trajets en tuk-tuk du mois vont m'etre rembourses. Il en profite pour me glisser qu'il me presentera la proposition d'embauche vendredi. Je l'informe que je serai prise de 9 a 11 heures le matin car j'ai reserve au salon de coiffure et de massage de PSE pour mon dernier jour.

 

Son assistante m'accompagne jusqu'au guichet de l'administration. On dirait une vraie banque avec une vitre separant les employes du monde exterieur. Une caisse pour les cheques, une autre pour le liquide. L'employee me pose tout un tas de question, ce que je fais a PSE, avec qui je travaille, le motif de mes deplacements, etc. Ca ne plaisante pas. Elle me donne ensuite le montant exact et se deride un peu.

 

Je retourne a mon poste et continue d'avancer sur ma recommandation de bouquins pour la bibliotheque de la business school. Nous partons ensuite dejeuner mais Sopheak, Vichet et Rithy ont deja presque termine. Nous faisons donc table a part. Apres dejeuner, je donne mon cours aux 1eres annees de Business High. C'est un peu laborieux car Sopheak doit traduire mais nous arrivons au bout. C'est mon dernier cours. Les etudiants me donnent rendez-vous demain a 17 heures pour me faire une petite ceremonie d'adieux.

 

Je retourne au bureau pensant souffler, mais l'etudiant de 3eme annee de business high passe la veille pour que je revise son assignment et lui donne des conseils sur son CV est revenu pour que je lui donne des conseils pour le comportement a avoir en entreprise en prevision de son stage qui approche. Il veut par la suite creer son propre business comme beaucoup d'etudiants ici et me demande comment s'y prendre avec la concurrence. A brule pourpoint, pas toujours facile de trouver les reponses mais je fais de mon mieux.

 

Enfin, je peux decompresser. Mais il faut deja que je me remette a reviser ma lecon de Khmer. Un peu a la va-vite aujourd'hui. Mathilde vient nous rejoindre sur la fin et nous plions comme d'habitude avec les formule d'usage niam bey chniom, bon appetit (litteralement mange du riz delicieux) et som nan loar, bonne chance. Piseth nous donne aussi la signification des prenoms Vibol, bonne sante, Sopheak, heureux, et j'en oublie.

 

Nous rentrons a l'auberge et n'arrivons pas a nous motiver pour changer de Chez Mama. Je teste le poulet au curry que j'ai goute la veille dans l'assiette d'Alexandre, encore un succes. Je m'attele sur l'un des PC du hall jusqu'a 23 heures pour mettre a jour trois articles avant d'oublier completement tous les petits details croustillants de mes journees mais il est deja trop tard et ca n'a plus la saveur de l'instant.

Publié dans Cambodge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article