Just another bus ride

Publié le par LAO.Nord

Kunming, Dali, mardi 30 mars,

Je mets un peu de temps à émerger. Il est déjà 10h30 passées quand je descends prendre le petit déjeuner. Une dernière petite salade de fruits frais avec yaourt et céréales avec un espresso avant de décoller pour le terminal de bus de l'Ouest. Le bus pour Dali part à 12h20.

La route passe le long de jolis petits villages. L'architecture a légèrement changé. Les maisons sont désormais toutes blanches et on peut observer des sortes de mandalas de couleurs peints sur les murs. Les toits sont toujours les traditionnelles tuiles noires aux formes typiquement chinoises. Pendant tout le trajet, on nous passe un insupportable divertissement à la Chinoise avec musique à laquelle j'ai toujours du mal à trouver in intérêt quelconque, voire qui me casse carrément les oreilles. Nous faisons une petite pause où j'achète deux pommes et quelques biscuits. Aux abords de Dali, les maisons sont peintes de fresques au noir représentant paysages de montagnes, oiseaux comme des estampes.

Arrivée à la nouvelle ville de Dali, je prends le bus numéro 8 jusqu'à la vieille ville. Heureusement qu'une Chinoise parlant Anglais m'a aiguillée car j'avais confondu le signe 2 et le signe 8.  Le bus me dépose à la porte de l'Ouest. Je marche jusqu'à l'auberge de jeunesse des quatres saisons à l'intérieur des murs de la vieille ville. Je discute un peu avec une Chinoise de Guanzhou qui est arrivée en même temps que moi. Elle termine ses études et viens dans le Nord du Yunnan faire du volontariat pour enseigner l'Anglais à des enfants.

Je descends me renseigner pour le renouvellement de mon visa chinois. Il est trop tard pour aujourd'hui. Il faut retourner dans la ville nouvelle et attendre encore trois jours ouvrés. J'ai encore raté le coche et vais devoir attendre 5 jours à cause du week-end. Je vais peut-être partir demain soir pour Lijiang, histoire de patienter là-bas, où il y a plus de choses à voir qu'ici.

Je vais jusqu'au café de Jack voisin où je prends un excellent plat Bao à base d'aubergines, de petits oignons et de cacahuètes. Je fais ensuite le tour du pâté de maisons et m'arrête dans une librairie où ils vendent quelques livres en Français et Anglais mais pas beaucoup de choix. Le seul qui me plaise est à moitié abîmé et vendu 14 Euros. J'attendrai de trouver un book exchange pour ne pas trop me charger.

Je retourne à l'auberge me poser sur Internet. Pour une fois Skype est dispo mais il n'y a pas de casque...

Publié dans Chine

Commenter cet article