Kunming, la ville la plus agréable de Chine du Sud

Publié le par LAO.Nord

DSCN1155

Kunming, jeudi 25 mars,

6h15, je suis sur le quai de la gare. Je choisis de prendre le bus puisqu'il est précisé dans mon guide pour rejoindre l'auberge Cloudland. A l'arrêt, pas de ligne 64. Je demande à un policier qui me dit que c'est bien là qu'il faut que je patiente. Rien en vue. Je décide d'aller explorer un peu plus loin. Un autre arrêt mais pas pour le 64. J'avise un terminal de bus et demande à un autre policier, qui m'indique cette fois le bon arrêt.

Le temps de m'y rendre, un 64 me passe sous le nez sans s'arrêter malgré mes gesticulations. Le suivant tarde un peu. Une fois à bord, le conducteur ne connaît pas l'arrêt indiqué en pinjin, les passagers non plus. Un jeune homme me recommande d'appeler le 110 , le numéro de la police touristique. Sans portable, ça ne va pas être facile, et je doute, de toute façon, qu'ils me comprennent.

DSCN1114Je repère le nom de la rue sur laquelle donne la petite rue de mon auberge. Mais celle-ci est un grand axe assez long. Je descends à un arrêt au pif. Le jour commence à peine à se lever. Les rues sont désertes. Je vais voir au croisement le nom de la rue perpendiculaire pour me repérer un peu, et là, énorme coup de bol, la petite rue parallèle est celle de l'auberge !

Je la remonte à la recherche du numéro 23, demande dans un grand hôtel, vais jusqu'au bout de la rue, la redescends, toujours armée de mon gros paquetage bien entendu, demande à un policier et enfin je trouve l'endroit. Il y a en quelque sorte deux rues perpendiculaires qui portent le même nom, sioux !

DSCN1125Il est près de 8 heures quand je m'enregistre à l'auberge. Enfin un lieu pour routards, accueillant, avec bar, resto, terrasse, déco et musique tibétaine, TV avec grand écran et DVDs à volonté, 3 postes avec Internet, un book exchange bien fourni, plusieurs machines à laver, le rêve du voyageur fatigué de crapahuter dans les hôtels misérables de la Chine profonde.

Je commence par prendre un petit déjeuner à base de yaourt, fruits frais et céréales avec un expresso, ce qui me change des vapeurs, soupes de nouilles et bouffes de rue de ces derniers jours. Je vais ensuite prendre une bonne douche chaude et propre qui me remet d'aplomb après avoir affronté le froid depuis la veille au soir. Je redescends au resto échanger mon bouquin contre le Routard du Vietnam 2009 que j'ai repéré dans la bibliothèque.

DSCN1130Je dépose ensuite mon baluchon à la laverie voisine et reprends le 64 en sens inverse, direction le Consulat du Vietnam. Aussi sympas et accueillants qu'à Paris, je me fais rembarrer pour changer les dates de mon visa qui est périmé sans avoir été utilisé. Je dois payer un nouveau visa. Le seul visa que j'avais fait à l'avance depuis la France s'est avéré inutile. La seule bonne nouvelle, c'est que c'est moitié moins cher de le faire d'ici. Rendez-vous lundi entre 17h et 17h30 pour le récupérer.

Je marche un peu puis reprends un autre bus pour le marché aux fleurs et aux oiseaux. Quelques restes de vieux quartiers avec maisons en briques sur deux étages avec volets en bois rouge, mais malheureusement dans un état de décrépitude avancé, qui laisse présager la pelleteuse pour bientôt. Petits restos, marchands de thé, de jade, artisanat, babioles. Le marché aux oiseaux possède aussi des cochons d'Inde, des tortues et des lapins en cage. Le marché aux fleurs se compose surtout de plantes vertes et bonsaïs.

 

DSCN1149Je découvre, au coin d'une rue, une belle maison ancienne et pointe mon nez à l'intérieur, c'est un restaurant. Ça tombe bien, je commençais à avoir faim. Je m'assieds dans la cour intérieure avec un balcon qui fait tout le tour du premier étage, le patio version chinoise. Je commande champignons noirs et poisson. Mes champignons sont froids, crus et servis avec des piments, très épicé ! Après quelques bouchées, j'arrête et commande du riz blanc pour aller avec le poisson qui, lui, est excellent. Je reste encore un peu à siroter mon thé puis me décide à bouger.

 

Je visite le musée provincial du Yunnan avec une partie archéologie, qui ne m'emballe pas trop, et une partie ethnologie, qui me plaît mieux, avec de jolis tissus, masques, vêtements, bijoux des minorités du Yunnan, enfin une expo temporaire d'un grand maître d'estampes du XXème siècle. Je décide de marcher ensuite jusqu'aux deux pagodes de l'Est et de l'Ouest.

 

DSCN1157Je traverse des rues commerçantes ultra-chics et ai la surprise de voir que la marque Apple a été rebrandée en Chinois. Après un petit tour à l'Apple Store pour ne pas complètement perdre pied avec les dernières innovations technologiques, je m'arrête dans un café style Starbucks mais à l'effigie de Snoopy et ses compagnons. Un moka devrait me réveiller et me réchauffer un peu.

Je passe non loin d'une mosquée puis traverse un autre quartier commerçant, cette fois reprenant l'architecture traditionnelle chinoise et vendant plutôt de l'artisanat. Les deux pagodes sont symétriques. Chacune est entourée d'un petit jardin où, comme toujours, je trouve les éternels joueurs de cartes, femme tricotant, enfants faisant leurs premiers pas trébuchants.

DSCN1163Je demande au commissariat où prendre un bus pour le Parc du Lac Vert mais ce n'est pas très clair. Je marche encore un bon moment avant de rejoindre une grosse artère. Un conducteur de bus m'indique le 84. Un passager me précise à quel arrêt descendre et fait même deux arrêts de trop pour descendre avec moi. il s'est trompé et m'a fait descendre trop tard. Il consulte tous les bus du rond-point et m'indique celui à reprendre ainsi que le nombre d'arrêts à compter avant de descendre.

Cette fois, j'arrive au bon endroit. Je commence par visiter la caserne, bâtiment ancien un peu dans le style militaire tout peint en jaune vif. Petit tour dans le parc, assez original puisque l'on va d'une île à l'autre au travers de petits ponts sur le lac.

DSCN1175Je marche ensuite encore un bon moment, dans un quartier de magasins très branchouilles, jusqu'au French Café, à côté duquel se trouvent théoriquement les fameux masseurs aveugles, mais j'ai beau faire les rues aux quatre points cardinaux, tout ce que je trouve c'est un unique salon de massage fermé et une librairie avec des livres en Français, Anglais et Allemand, visiblement un peu subversive, car de nombreux ouvrages portent sur le Tibet et évoquent les points épineux de la place Tien An Men, la révolution culturelle, etc. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée d'opter pour un de ces bouquins qui, s'ils n'étaient en langue étrangère, ne passeraient certainement pas inaperçus de la censure gouvernementale...

Je vais retrouver un grand axe et un autre autobus pour rentrer à l'auberge de bonne heure. Je prends un autre chemin en descendant du bus et avise un salon de massage dans ma rue. Je m'arrête pour un massage des pieds bien mérité après une si longue journée debout, et encore meilleur que celui de Guilin !

Je rentre dîner à l'auberge, l'estomac dans les talons, et commande "pour changer" des penne aux légumes, la version italienne vient avec une fourchette dont j'ai complètement oublié l'usage, toute surprise et déshabituée. Je crois que finalement je préfère les baguettes !

Publié dans Chine

Commenter cet article

monique 11/09/2010 17:16


c'est toujours un peu le problème au retour ! on a parfois du mal à situer les photos ... l'an prochain, nous espérons faire un tour dans le Guizhou, en octobre...


monique 27/08/2010 11:35


bonjour ! dans quelle rue se situe la statue du monsieur qui tient une baguette à la main ? quel est le métier de ce monsieur ? et à quelle pagode cette rue conduit-elle ? est ou ouest ? je
n'arrive plus à situer mes photos ! dans cette rue il y avait aussi une stautue d'un multetier et une autre d'une femme avec son bébé dans le dos et un panier d'oeufs attachés par le ventre.. merc
d'avance pour votre réponse !


LAO.Nord 11/09/2010 16:38



Bonjour,


Désolée pour la réponse tardive, n'ayant plus de plan de Kunming avec moi et ne retrouvant pas exactement sur Google Map, j'ai un peu du mal à vous dire. En tout cas, c'est en plein centre.


Bonne chance dans vos recherches.



kapoti 29/03/2010 13:10


le bâtiment jaune n'est pas du tout l'université du Yunnan ! c'est l'ancienne caserne militaire française...


LAO.Nord 30/03/2010 05:08


merci cher lecteur ! mon plan du petit fute est assez merdique et je me disais bien que le batiment avait une allure bien militaire...


Christine 28/03/2010 11:17


Coucou

Quelques adresses en passant :
- à Kunming : le resto qui est dans tous les guides : "brother jiang" pour les "nouilles par dessus le pont"...c'est un excellent resto de nouilles et une vraie expérience chinoise (grandes tables
partagées et des dizaines de petites assiettes à mettre dans ton bol)
- à Dali : si tu es pressée tu peux sauter cette étape - le lac n'a AUCUn intérêt (le tour en bateau est une arnaque), les temples c'est du tout neuf imitant l'ancien. Seule la vieille ville est
sympa mais rien en comparaison de Lijiang... Si tu t'y arrêtes quand même : resto "Tim le tibétain" et le bar "bird café", resto "Jack Café". GH dans la vieille ville (cour intérieure et vieilles
maisons chinoises).
- Lijiang : superbe même si très touristique. Il suffit d'éviter les 2 ou 3 artères noires de monde et s'aventurer au hasard... on y a vu un des plus beau marchés...Resto super : "Mamafu's"

Bisous de....Levallois !


LAO.Nord 28/03/2010 14:29



Salut Christine,

Je vois que tu me suis assidument. Tu interviens a point nomme pour les commentaires. J'avoue que depuis mon arrivee en Chine, j'ai un peu laisse tomber les recos du guide pour les restos. Tout
etant si difficile a localiser et la bouffe etant generalement bonne partout, je vais au plus proche avec une grande preference pour la street food ou au moins je peux pointer ce que je veux
manger plutot que d'avoir un menu 100% chinois avec des plats plus chers, souvent moins bons et ou il faut attendre plus longtemps... et a Kunming, j'ai carrement sombre dans la flemmardise
complete en dinant a l'auberge tous les soirs, au moment ou je t'ecris j'ai meme ose la pizza au boeuf !
Pour Dali, merci bien pour l'info, je comptais y passer trois jours le temps de prolonger mon visa chinois, je ferai plutot ca a Lijiang dans ce cas !


Bises a tous les trois