La route est longue jusqu'à Tulum

Publié le par LAO.Nord

DSCN8289

Izamal, Tulum, dimanche 24 janvier,

Levées 8 heures. Nous nous préparons puis prenons le petit déjeuner continental sur le balcon en face de la pyramide qui se cache derrière notre hôtel. J'épluche ma mangue avec un petit couteau en plastique... Nous passons au supermarché acheter des barres de céréales et des bananes pour le déjeuner. Nous retournons une dernière fois sur les marches du couvent avant de quitter les lieux pour le terminal.

Notre bus nous emmène en deux heures à Valladolid. Nous grignotons notre pique-nique avant d'arriver en ville. Une fois là-bas, nous avons la mauvaise surprise d'apprendre que le bus ADO de première classe qui part à 13h05 est complet et que le prochain est un bus Mayab de seconde classe qui ne part qu'à 14h45.

DSCN8292Nous décidons de prendre un taxi pour le Parque Central et de retourner au joli petit café sous les arcades. Nous prenons deux espressos et un chausson aux pommes. Le parc est rouvert et la cathédrale délestée de ses échaffaudages. Nous reprenons le chemin de la gare dans un taxi non climatisé alors que la chaleur est à son comble.

Notre bus s'arrête dans tous les petits villages dont Chemax et sa jolie église, Coba dont nous apercevons le lac et une pyramide recouverte de jungle dans le lointain, puis enfin Tulum. Nous vérifions les tarifs pour nous rendre en taxi sur les hôtels bordant la plage. Le premier hôtel que nous visitons ne nous emballe pas. Nous tombons sous le charme des Cabañas Punta Piedra. Petits bungalows au bord de l'océan. Nous poussons le luxe jusqu'à choisir celui avec terrasse privative.

Nous sortons ensuite faire un repérage des hôtels voisins puis nous arrêtons pour dîner dans le joli petit resto de l'autre côté de la route, où l'on prend des Coronas, un hamburguesa Tex Mex et des crevettes. Nous rentrons dans notre hôtel où nous sommes visiblement seules et observons la mer et les étoiles avant de rentrer nous doucher, à l'eau froide, pour nous débarrasser de la moiteur de la journée.

Publié dans Mexique

Commenter cet article

dan 07/02/2010 17:35


Quelle joie de voyager par les transport en commun...!! d'abord on fréquente les autochtones propres fort souriants et sympathiques, et on a le temps de flâner...
Le Zocalo de Valladolid était encore plus beau dépouillés des échafaudages et son parc ouvert
au public.