Les chemins de randonne vietnamiens, c'est du sport

Publié le par LAO.Nord

DSCN9726

Cat Ba, lundi 19 avril,

 

7h30, le réceptionniste frappe a ma porte pour me réveiller. J'aurai bien dormi encore un peu. La douche, qui devient froide au moment de me rincer la tête, me réveille complètement. Je descends a la réception et achète un paquet de biscuits a la boutique voisine en attendant le bus. On nous envoie attendre a l'hôtel de la Poste puis nous fais revenir devant notre hôtel ou est gare le bus depuis 8h30. Mais c'est seulement vers 9h15 que nous démarrons.

 

Nous traversons a nouveau les beaux paysages karstiques de l'île pour nous rendre a l'entrée de la réserve. Nous commençons la randonnée gentiment par un petit sentier bitume. Puis nous commençons a grimper un peu sec. Nous escaladons en fait des rochers karstiques mais sans les voir vraiment puisque nous sommes dans la jungle, et aussi parce que nous faisons bien attention ou nous mettons les pieds. Les rochers sont bien glissants.

 

DSCN9709J'ai laisse mon linge a laver ce matin a l'hôtel et n'avais plus que mon pantalon blanc de propre. Déjà au bout de quelques heures, j'ai de la boue jusqu'au mollets. Nous traversons ensuite un terrain plat mais le sentier n'a pas été pratiqué ou élagué depuis des lustres. Nous avons des herbes jusqu'au cou. Nous arrivons ensuite à l'étang des grenouilles ou nous entendons croasser toute une colonie sans les voir pour autant.

 

La grimpette reprend de plus belle et la le sentier n'est pas du tout trace. Il faut escalader les rochers en faisant bien attention de ne pas glisser. Pour la descente, malgré les bâtons de marche, les chutes sont inévitables. Ça y est mon pantalon est ruine et mon t-shirt blanc est dans un sale état aussi. Il ne fait pas si chaud que ça mais l'humidité me fait transpirer comme jamais. J'ai le visage qui ruisselle et s'égoutte devant moi, charmant. Mes cheveux propres de ce matin sont bons a relaver.

 

DSCN9714Troisième montagnette, je commence a donner des signes de faiblesse, ralentissant le rythme et faisant quelques faux pas. Je recharge les batteries avec deux bonbons au gingembre. Apparemment, c'est bon contre le mal de voiture, pas un problème pour moi, en revanche le sucre des bonbons est tres efficace. J'ai remis le starter. Nous arrivons enfin sur du plat et découvrons de jolis paysages de rizières entoures de rochers karstiques.

 

Nous arrivons au village ou est prévue notre pause déjeuner. Excellent assortiment de légumes verts, pommes de terres et tomates, omelette, viande de porc et oignons, sans oublier le bol de riz. Je mange pour deux car David, mon compagnon de route hollandais, n'aime pas la nourriture asiatique et en profite pour faire un régime. Après cette bonne pause reconstituante, le reste du trajet est une petite heure tranquille sur le plat. Il nous mène dans la baie de Cat Ba ou je découvre enfin la mer vert émeraude et les pains de sucre de la baie d'Ha Long tant attendus.

 

DSCN9731Nous embarquons a bord d'un confortable bateau ou des passagers ont déjà fait un tour toute la matinée. Nous avançons doucement dans les paysages de carte postale qui sont plutôt découverts pour la saison. De petites maisons de pêcheurs flottent sur l'eau et des parcs a poissons sont présents un peu partout au pied des pains de sucre. La zone est moins touristique que la baie d'Ha Long a proprement parler et l'on observe la vie des pêcheurs locaux. Nous déposons un couple qui va passer la nuit dans l'une de ces maisons flottantes.

 

Je discute un peu avec un Allemand qui voyage depuis 5 mois en Asie et rentre dans quelques jours. On arrête ensuite le bateau devant l'île au singe qui ne fait pas partie de notre excursion mais de celle des autres passagers. Nous discutons tranquillement avec David en les attendant. Nous rentrons ensuite au port et devons rentrer au village de Cat Ba en montant a l'arrière d'une motocyclette. On nous offre un casque tout symbolique. Heureusement, la route n'est pas trop longue.

 

DSCN9740Je rentre a l'hôtel et le courant étant coupe, prends ma deuxième douche froide de la journée puis vais a la recherche d'un café Internet avant de rejoindre le groupe du bateau pour dîner. Personne en vue. Je patiente un moment puis aperçois Eric et son père sirotant une bière a une terrasse de café. Je les rejoins et nous partons dîner sur un des restaurants flottants de la baie.

 

Nous commandons notre poissons que la famille prend vivant dans l'un des filets tendus au milieu des planches de la maison flottante. Il fait 1,3 kg ! Un monstre mais a trois, ça devrait aller. Nous choisissons la cuisson a la fleur de lotus qui s'avère être un excellent choix, c'est délicieusement parfume. Le père d'Eric prend même un crabe, également fraîchement pêché qu'il nous fait goûter. La chair est excellente.

 

DSCN9753Eric et son père sont partis pour un voyage d'un mois sur les traces de leur grand-père et père. Ils sont un peu agressés par le Vietnam et envisagent de bifurquer vers le Laos pour rejoindre les 4000 Îles. Ils sont tres intéressés par mon aventure et m'offrent même le dîner pour me féliciter de ma témérité. Nous retournons sur le port ou je les invite en échange a prendre une bière.

 

Ils me raccompagnent jusqu'à la porte de mon hôtel qui est déjà fermée. Le portier descend tout ensommeillé. Il ne parle pas un mot d'Anglais et réveille un collègue qui m'aide a chercher mes cles dans mon sac, et que j'ai en fait laisse a la réception. Ce dernier me fais une embrassade, assez inattendue mais tres gentille, pour me souhaiter bonne nuit.

 

Alors que je viens de me coucher, on frappe a ma porte, c'est le réceptionniste, celui qui parle Anglais et qui a ete alerte par les autres de ma demande d'aller a Ha Long le lendemain. Il me précise qu'il n'y a qu'un seul bateau a 8 heures. Ça va être bien difficile de se réveiller, j'ai tellement sommeil et rêve d'une bonne nuit avec grasse matinée...

Publié dans Vietnam

Commenter cet article