Lima express

Publié le par LAO.Nord

Paracas, Lima, jeudi 15 octobre,

Vers 9h30, je pars prendre un petit déjeuner sur une terrasse face à la plage. Je prends ensuite un colectivo pour Pisco dans lequel j'ai le plaisir de retrouver mes amis Espagnols de la veille. Nous faisons route ensemble, en direction de la Panaméricaine, eux vers Ica, moi vers Lima.

4 heures plus tard, j'arrive dans Lima, fidèle à sa réputation. La brume a envahi le ciel un peu avant notre arrivée dans la capitale. De façon assez inattendue, la compagnie de bus offre une navette gratuite jusqu'au centre ville. De là, taxi pour l'hôtel où nous nous sommes donnés rendez-vous avec Kabir pour refaire un bout de chemin ensemble après son voyage éclair dans le Sud du Pérou. Il m'emmène déjeuner dans un super resto végétarien qu'il a testé en m'attendant.

Nous faisons ensuite un tour du centre ville. Plaza de Armas très animée, avec un spectacle de dragons chinois dans la cour du palais gouvernemental qui a ouvert ses portes pour l'occasion. Juste à côté, une petite expo en plein air sur l'Amazonie où Kabir, fou de jungle, se renseigne sur les meilleurs spots. Madre de Dios semble la meilleure option, mais il aurait fallu s'y rendre depuis Cuzco. Iquitos semble bien difficile d'accès. Kabir attendra peut-être l'Equateur et la Colombie pour profiter au mieux de la Selva.

Nous longeons une rue piétonne très animée et passons une tête dans la Iglesia de la Merced au beau portail baroque. Nous continuons jusqu'à la grande Place San Martin, faisons un petit tour derrière le Palais du Gouvernement en longeant le fleuve, passons devant Santo Domingo. Nous découvrons, de l'autre cote du fleuve, les petites maisons colorées du quartier du Rimac, accrochées à la colline.

Nous voulons descendre dans un parc pour longer le fleuve mais un policier en faction nous le déconseille vivement, si nous ne voulons pas nous retrouver en slip. Le jour commence à tomber et il ne fait pas bon traîner par ici. Nous revenons sur nos pas et passons devant le couvent San Francisco puis retournons chercher nos affaires, que nous avons laissées chez un marchand de jus de fruits, à qui nous commandons un jus de banane en dédommagement. Le stand de petits pains complets nous fait de l'oeil et nous craquons également pour un paquet de céréales.

Nous prenons un taxi direction le quartier de Miraflores. Tres animé, moderne, restos, bars, néons. Nous faisons un petit tour, mais, là encore, mieux vaut éviter de s'approcher de l'Océan à la nuit tombée. Toutes sortes de trafics y ayant cours. Nous nous posons au restaurant Beirut où nous avions laissé nos sacs en consigne. Délicieuse cuisine méditerranéenne. Petits pains chauds.

Nous reprenons un taxi vers le terminal de bus de la compagnie Ormeno, mais il n y a plus de bus pour Huaraz à cette heure. Notre chauffeur nous recommande la compagnie Movil Tours. Un bus part vers 23h. Il nous reste 2 heures à patienter dans le terminal. Nous papotons tranquillement puis montons à bord d'un bus très confortable où nous avons des places panoramiques à l'avant.

Publié dans Pérou

Commenter cet article