Nerd Night Phnom Penh

Publié le par LAO.Nord

193025 206233836057395 196119643735481 902745 6726541 o

Phnom Penh, 7 mars 2011,

 

Un soir que j'étais à mon ordinateur, justement à écouter la chronique Voyage de Fance Info et à être la première étonnée du son de ma voix à l'enregistrement, Eva et Loris, mes colocataires, rentrent d'une soirée fort emballés. Cela s'appelle Nerd Night et le concept est imité de Pecha Kucha au Japon. L'idée est de réunir tous les 15 jours, le lundi soir, dans un bar différent de la ville, un public hétéroclite autour de 6 à 7 présentateurs, qui parlent des sujets les plus saugrenus avec un format imposé : 20 slides, 20 secondes par slide.

 

Eva et Loris ont eu droit à être les cobayes d'une jeune artiste peintre qui les a revêtus de sacs poubelles, leur a accroché une toile sur le ventre, et a fait leur portrait en leur balançant moult peinture dessus, le tout en moins de 10 minutes. Un exploit en soi, même si le résultat n'est pas du grand art et les portraits sont un peu cauchemardesques à mon goût.

 

Image115 jours plus tard, Loris et Eva me présentent à la pétulante Yi, qui organise ces soirées et est tout de suite d'avis que je devrais participer à la prochaine. En voyant les témoignages, je suis séduite par le concept et l'attitude décontractée et bon enfant du public. Je signe donc pour intervenir le 7 mars au Score Bar.

 

Ça tombe mal dans mon emploi du temps bien chargé, mais je suis toujours emballée quand il s'agit de parler de mes voyages, et je prépare une présentation en deux coups de cuiller à pot, avec 8 jours d'avance. Pas trop le temps d'y retoucher avant la veille au soir. J'ai reçu des remarques et commentaires de mes amis relecteurs, que j'essaye d'intégrer autant que possible. Loris et Eva me suggèrent de rajouter une musique d'ambiance et je fouille dans ma discothèque à la recherche d'un morceau adapté. A une heure du matin, tombant de fatigue, je tombe finalement sur la musique de Comandante Che Guevara, c'est juste ce qu'il me fallait.

 

Image2Le soir même, je suis tellement à l'arrache avec le boulot, le mariage khmer de Sokhen et Solydet qui a eu lieu le samedi précédent, que je n'ai prévenu aucun de mes amis pour me soutenir dans le public. Seule Eva sera présente au rendez-vous. Je donne ma clé USB et patiente car il est prévu que je passe à la fin. Changement de programme, je suis annoncée en position 2, alors que j'étais en train de relire mes notes. La diapositive numéro 1 reste bloquée bien plus que 20 secondes et je dois meubler. Ensuite, ça défile à toute allure et les trois lignes de texte, que j'ai préparées pour commenter chaque slide, sont largement suffisantes.

 

Je reçois un bon accueil du public et Yi me propose de revenir une prochaine fois. Je lui répond que ce sera avec grand plaisir mais qu'il vaudrait mieux laisser passer quelques sessions, histoire que les gens m'oublient un peu. Quelle véritable pro du marketing, me répond-t-elle en riant.

Commenter cet article

DAN 30/03/2011 16:54


génial !!!!! con la musica !