Perte de tous les repères

Publié le par LAO.Nord

DSCN0351

Canton, samedi 6 mars,

Levée 14 heures !!! Rattrapage de la nuit mouvementée de la veille. Chambre d'hôtel particulièrement au calme. Je n'en crois pas mes yeux. Je passe quand même faire un "petit déjeuner" au Starbucks, puis traverse la rivière pour voir le marché Qingping de jour. Grande animation. Les Chinois ont l'air férus d'aquariums et regardent de près les petits poissons multicolores.

Je passe les divers stands puis me retrouve dans le quartier du shopping. Cette fois, je me dirige vers le Nord, grosse artère. Je réussis à traverser, en faisant tout un détour, pour rejoindre le temple de Hua Lin. Premier bâtiment entièrement démonté et remonté, pierre par pierre, pour permettre de faire passer la fameuse grosse artère. Il y a des priorités, et la modernisation de Canton en est clairement une.

DSCN0348Je ressors du bâtiment et me retrouve en plein dans le marché du jade, en effervescence, en ce samedi après-midi. Boutiques à n'en plus finir. Je rentre dans l'enceinte du temple, beaucoup plus calme, avec tout de même beaucoup d'adeptes, faisant brûler des bâtons d'encens, et se prosternant devant les statues de bouddha. Je suis très contente de trouver quelques beaux arbres, toujours présents dans les enceintes des temples. Un petit garçon tout excité court vers moi, en me montrant du doigt à son papa. Son papa lui dit de me dire "Hello". Petite conversation bien mignonne.

Très peu d'Occidentaux, apparemment, dans la ville, et ceux qui sont là sont visiblement plus ici pour affaires que pour les visites. De toute façon, la ville s'avère une vraie calamité pour le touriste en solo. Mon plan, en Chinois et idéogrammes, est d'une inutilité parfaite, celui de mon guide est tellement vague que c'est vraiment au pif que je trouve les curiosités. D'ailleurs, je passe le reste de l'après-midi à déambuler, au hasard des rues, couvrant à peine deux stations de métro en trois heures.

DSCN0366Une curiosité, qui m'intéresse beaucoup dans la configuration de la ville, est la multitude de petites ruelles piétonnes qui sillonnent les principaux blocs. On se retrouve dans de véritables quartiers intérieurs, que l'on ne soupçonnerait pas. Petit marchés éclairés de loupiotes rouges, restos de rue avec quelques tables pliantes, joueurs de mah-jong et surtout de dominos, je plonge au coeur de la Chine traditionnelle, qui cohabite avec la Chine ultra-moderne, buildings, voies express, néons, écrans géants. Pile et face, yin et yang.

Je marche encore un peu, passant visiblement la Mosquée Huaisheng, dont le minaret semble un peu penché. La mosquée date de 627, avec les premiers missionnaires musulmans, envoyés par Mahomet. Interdite d'entrée aux femmes, je passe donc mon chemin.

DSCN0367Je suis bien perdue, mais la bonne chose de cette ville, et sûrement la seule qui peut aider les touristes, c'est que les stations de métro sont fléchées ! Je me retrouve donc à Ximenkou, le point de départ pour visiter les principaux sites. Je fais une petite pause dans un café au deuxième étage d'un building, qui s'avère etre... japonais. Ils doivent être meilleurs en marketing, ce n'est pas possible, je ne le fais même pas exprès. Je prends une sorte de soupe de coco chaude, avec ce que je pense être des dates et une salade de fruits frais.

Quand je ressors, la nuit commence déjà à tomber. Je continue encore un peu à marcher puis, la pluie commençant à tomber, je m'engouffre dans la première bouche de métro pour rentrer à Shamian. Je fais la queue au chic resto thaïlandais de l'île, pris d'assaut ce samedi soir. Je choisis une soupe de poissons, mais elle est "sold out", je change pour un autre plat de poisson au gingembre et spring oignons, mais le serveur me préviens que ce sont des "têtes" de poisson. Va pour un riz frit aux crevettes et à l'ananas tout simple alors. C'était bien la peine de faire la queue dans le resto chic ! Je rentre lire un peu, puis essaye de me coucher de bonne heure, mais j'ai l'impression que ma théière de thé chinois ne va pas me laisser me reposer de si tôt !

Publié dans Chine

Commenter cet article