Pluie torrentielle, traversee de la baie d'Ha Long et bus pour Ninh Binh dans la chaleur torride

Publié le par LAO.Nord

DSCN9774

Cat Ba, Ha Long, Ninh Binh, mardi 20 avril,

 

6h45, j'ouvre un oeil. Les travaux ont déjà commence dans l'immeuble voisin. Je me décide à sortir du lit a 7 heures pour prendre le bateau de 8 heures direction Ha Long. Je commence par récupérer ma lessive et refais mon paquetage quand le réceptionniste me fais presser pour partir. Il me fait régler la note en vitesse et le prix de la nuit ne me semble pas être ce que nous avions fixe. Il emporte mon gros sac et je cours derrière lui jusqu'à l'agence d'où part le bus.

 

Je réalise alors, mais un peu tard, que le temps est absolument infâme. Au moment même ou nous sortons, la pluie commence a tomber et je n'ai pas le temps de sortir ma parka qu'elle tombe si fort que nous sommes traverses en moins de deux minutes. Juste devant nous, la porte en verre de l'agence se brise, tellement les rafales de vent sont fortes. Nous rentrons tout de même nous abriter mais le réceptionniste, a peine mon sac pose a déjà fait demi-tour.

 

DSCN9773Je fulmine contre moi-même pour avoir si bêtement réserve une demi-heure plus tôt sans même regarder le temps qu'il faisait. Je suis coincée dans l'agence en attendant que la pluie se calme. Au bout d'un petit moment, je retourne à l'hôtel dans l'idée de me faire rembourser. Mais je réalise que de toute façon, pour me rendre a Ninh Binh, il me faudra prendre le bateau pour Haiphong et que ce sera le même topos. Je fais cependant régulariser ma note d'hôtel et le réceptionniste me rembourse sans problème s'excusant de son "erreur".

 

J'arrive juste a temps a l'agence pour monter dans le bus. Nous traversons une dernière fois la ravissante île de Cat Ba jusqu'à l'embarcadère. J'achète une bouteille d'eau et un paquet de biscuits a une vendeuse ambulante pour mon petit déjeuner. Nous embarquons a bord d'un petit bateau tout simple et a ma grande surprise sommes transférés sur un beau bateau de croisière.

 

DSCN9775Nous nous installons sur le pont ou des transats nous attendent. La chance est avec nous, le ciel s'est dégagé et nous avons même droit a un petit rayon de soleil. Moi qui ai mis des manche longues pensant avoir frais sur le bateau, il fait vite si chaud que je me mets en débardeur et sort mes tongues. Le bateau va tout doucement ce qui nous laisse le temps d'admirer le paysage. Nous passons dans une sorte de goulet entre les rochers karstiques. Le paysage est a la hauteur des images d'Indochine.

 

La dernière partie du trajet est moins belle. Nous regagnons tout simplement Bay Chai, la rive Ouest de Ha Long town. A bord, je discute avec Alban, un Français qui voyage pour trois mois en Asie. Il commence tout juste son périple. Lui rejoint Hanoi. Moi, je prends un taxi a qui je fais répéter plusieurs fois fourteen et non fourty. A l'arrivée, évidemment c'est fourty, je suis énervée, le chauffeur aussi, j'obtempère.

 

DSCN9778Je prends un bus qui part presque immédiatement pour Ninh Binh. J'ai tout juste le temps d'acheter quelques petits pains, deux bananes et une clémentine pour la route et de transiter dans les toilettes payantes les plus dégoûtantes depuis le début de mon voyage. Non la Chine n'aura pas la palme. A bord, on commence par nous mettre un film avec le volume a fond. Ça et les klaxons, c'est vraiment la plaie.

 

Je somnole un peu, bouquine mon guide pour repérer l'hôtel ou je vais descendre, grignote un morceau, somnole a nouveau, bouquine un peu l'autobiographie de Gandhi. La chaleur est terrible. On s'arrête un moment dans une halte routière et je prends un peu l'air. Une femme me propose gentiment de partager son en-cas mais je décline poliment. La route est bien plus longue qu'annonce et nous mettons cinq heures pour arriver a Ninh Minh.

 

DSCN9784Je demande au chauffeur de m'indiquer la direction de mon hôtel et il commence a appeler sur son portable. N'ayant pas confiance, pensant qu'il va m'envoyer dans un hôtel du même nom copiant l'original ou se prendre une commission, je trace ma route. Je demande la direction a un policier qui me l'indique. Une jeune homme en motocyclette m'interpelle et me montre la carte de l'hôtel. Il est venu me chercher suite a l'appel du chauffeur. Je refuse de monter a bord et lui dit que je continue a pieds. Il m'attends a chaque carrefour pour me montrer la route et m'emmène à bon port.

 

Je prends une chambre et commande un jus de mangue sans glace, sans sucre et sans lait pour me rafraîchir. Grossière erreur, la mangue n'était pas au frais et le jus est franchement chaud. Je me pose ensuite sur Internet pour mon petit labeur quotidien.Je dîne ensuite de bonne heure de nouilles sautées au porc et aux petits légumes puis file dans ma chambre lire un peu avant de sombrer, éreintée.

Publié dans Vietnam

Commenter cet article