Purée de pois

Publié le par LAO.Nord

DSCN9631

Sa Pa, Lao Cai, jeudi 15 avril,

8 heures, le réveil sonne mais pas moyen de sortir du lit avant une bonne demi-heure. Je me décide quand même et descends prendre mon petit déjeuner dans la boulangerie voisine de celle testée la veille. Cette fois, je reviens à la salade de fruits - yaourt. Je prends ensuite le chemin du village Hmong de Cat Cat, malgré le brouillard, que je pensais chassé par l'orage, mais qui se décide à stagner sur la ville. Je descends par le marché et m'achète une sorte de petit pain au chocolat que je grignote en marchant.

Sur la route, tous les chauffeurs de motocyclettes me proposent de me déposer au village. Je persiste à marcher et arrive à l'entrée. Ca a l'air très touristique, comme me l'avait dit Katharina, et ça sent le traquenard mais c'est le seul village accessible à pieds. Par ce temps, ce n'est pas la peine d'aller bien loin, la visibilité étant quasi-nulle. Le petit village n'est pas très intéressant. Quelques maisons en bois et tôle ondulée proposant des souvenirs, des enfants crasseux jouant avec les buffles, villageois portant des charges dans une hotte sur le dos ou en équilibre sur l'épaule, une jolie petite cascade, une forêt de bambous. Les rizières, qui nous entourent probablement, sont invisibles, tellement le brouillard est épais. Une petite bruine m'oblige à enfiler ma parka.

DSCN9621Je remonte vers Sa Pa et m'arrête dans une agence commander mon billet de bus pour Lao Cai et de train de nuit pour Hanoi. Je m'arrête deux heures sur Internet histoire de tuer le temps. Je vais ensuite déjeuner bien tardivement au restaurant français le Gecko ou je préfère en rester à une soupe de nouilles de riz, pour me réchauffer, et un flan au caramel, pour la gourmandise. Je retourne ensuite à la boulangerie pour un chocolat chaud en attendant l'arrivée du bus. Le temps est d'une humidité incroyable et mes cheveux n'arrivent toujours pas a sécher depuis ce matin où je les ai lavés...

Le bus arrive et nous faisons la route dans le brouillard et la nuit tombante jusqu'à Lao Cai. On nous dépose devant un resto dont la serveuse embarque nos bons pour les billets de train et revient avec des billets, 100 000 Dongs moins chers que le prix payé a l'agence, la commission est un peu corsée, comme me l'avait dit Katharina. Je dîne de bonne heure d'un poulet au curry avec un thé vert. Je vais ensuite attendre le train sur le quai qui est bondé de touristes.

DSCN9623A bord, je doute fort d'avoir un couché mou comme spécifié par l'agence et suis quasi persuadée d'avoir un couché dur comme déjà testé en Chine. Pas grave, c'est suffisamment confortable quand même. Mon voisin de couchette du dessus me monte gentiment mon sac et entame la discussion en Anglais. Nous nous tordons le cou pour nous voir depuis nos banquettes respectives. Je bouquine encore un peu mon guide puis c'est l'extinction des feux. Je dors plutôt bien, même si d'un sommeil un peu haché, et resterai bien encore un peu a l'arrivée à Hanoi.

Publié dans Vietnam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article