Rainy day

Publié le par LAO.Nord

DSCN8633

Tulum, Cancun, Mérida, dimanche 31 janvier,

Levées 6h45. Nous nous préparons rapidement et faisons un dernier tour à la plage avant d'aller prendre notre petit déjeuner. Le veilleur de nuit nous appelle un taxi et nous faisons nos adieux à Tulum Playa. Nous prenons une vagoneta pour l'aéroport de Cancun. Le temps est à la bruine et c'est moins dur de quitter la plage.

A 10 heure pétantes, nous sommes à l'aéroport. L'avion n'est qu'à 15h45 ! Nous prenons un café, bouclons nos comptes. Je m'achète le dernier TC Boyle à la librairie, encore du poids en plus... J'en profite pour peser mon sac sur l'un des comptoirs d'enregistrement, il fait 17 kilos ! 3 kilos de plus qu'au départ. Il faut absolument que je fasse du vide...

DSCN8632Le vol est annoncé mais nous patientons encore près d'une heure dans la file avant l'ouverture de l'enregistrement. Nous achetons des sandwichs et Dan m'accompagne jusqu'au point de départ de l'ADO pour Cancun. Il pleut des trombes. Nous nous séparons pour les cinq prochains mois, remplies d'images et de belles couleurs.

Je chope le bus ADO GL, que j'ai pris pour Grandes Lignes et qui est en fait le Grand Luxe, oups le prix du billet ! La pluie ne cesse quasiment pas de tout le trajet. J'enchaîne le film El Orfanato, thriller espagnol, avec Rush Hour 3 avec Jackie Chan.

Arrivée au terminal, il y a un comptoir pour prendre un billet pour le taxi ! Je pars pour l'hôtel Trinidad, recommandé par Christine, mais il est complet et m'indique la Casa Alvarez. Les prix sont un peu plus chers mais l'aubergiste me fait un rabais de 25 pour cent. Je cède à la facilite plutôt que de marcher jusqu'à l'auberge de jeunesse.

Je m'arrête sur Internet, puis vais dîner dans le petit resto recommandé par l'aubergiste mais qui n'est pas terrible. Je pousse jusqu'au Zocalo où se tient un concert en plein air devant l'ayuntamiento. Emiliano parle un peu de Français et me fait l'éloge de sa ville et de ses soirées publiques, chaque soir sur une place du centre ville.

Je fais un petit tour et suis charmée par l'ambiance plaisante de la ville et son style colonial, sa belle cathédrale, ses cafés et restos, ses terrasses et la musique omniprésente. Je rentre néanmoins à l'hôtel histoire de ne pas trop traîner à la nuit tombée.

Publié dans Mexique

Commenter cet article

dan 07/02/2010 18:22


Chacune reprend sa route.
Je pars rassurée de la voir aussi déterminée et en très bonne forme.
Délicieux moments en compagnie de ma Fille. Je me sens ressourcée.
Je garde du Yucatan une excellente impression.
La restauration des sites archéologiques est faite de manière artistique.
Les gens sont souriants, propres et affables.
La nourriture est saine, j'ai apprécié le guacamole en tout genre.
Les trottoirs des rues sont parfois défoncés, mais propres.
Les gares de transports routiers sont nettoyés régulièrement.
Pas de mendiants !
Mais, le Yucatan est "une colonie" américaine.
A Tulum on paie les sommes importantes en dollars !

Quel choc en arrivant à Orly, surtout regarder où poser sa valise et ses pieds.....