Ruines de carte postale

Publié le par LAO.Nord

DSCN8393

Tulum, mardi 26 janvier,

Nous retournons petit déjeuner au Zama tardivement. Toasts pour Dan, yaourt pour moi. Nous profitons de la plage mais il y a un peu de vent pour se baigner. Nous faisons la rencontre d'une charmante Argentine, qui nous a été recommandée par la patronne de l'hôtel pour un massage. Dan fait sa réservation pour un gommage sable et miel à 19h.

Nous migrons de chambre après avoir profité une dernière fois de notre terrasse. Nous faisons un petit pique-nique avec un excellent pamplemousse pour moi, une pomme et des mini-bananes pour Dan, ainsi que des sortes de biscottes achetées la veille à la boulangerie.

DSCN8357Nous nous installons un peu dans les hamacs pour digérer avant de partir visiter les ruines de Tulum. A l'entrée, nous retrouvons nos amis les iguanes. Nous pénétrons à l'intérieur de l'enceinte à travers la muraille. Le parc est très bien aménagé, un vrai jardin. Nous passons à côté d'un petit cenote, puis découvrons quelques temples de guingois.

Nous admirons une guérite surplombant la mer turquoise puis longeons une minuscule plage dans une petite crique absolument paradisiaque. Nous contemplons le Castillo, mais globalement les ruines n'ont vraiment rien d'extraordinaire après Tikal, Calakmul, Chichen Itza et Uxmal. Le site en revanche est de toute beauté.

DSCN8396La chaleur est au rendez-vous mais dès qu'on s'approche de la falaise le vent est à la limite du supportable. Nous faisons quelques photos de touristes puis redescendons par les jardins. Nous mangeons une orange et une pomme puis nous rejoignons l'attroupement de touristes admirant la vue d'ensemble du site.

Sur le chemin du retour, Dan négocie un hamac à prix cassé, juste avant la fermeture des boutiques. Nous nous arrêtons au Cesiak, pour nous renseigner sur la réserve de Sian Kaan mais attendons de connaître la météo pour réserver. Nous partageons un taxi. Je récupère la lessive et m'arrête en ville pour faire de l'Internet tandis que Dan rentre à l'hôtel pour son massage.

Après deux heures d'Internet, je m'installe à la nuit tombée, dans un hamac en attendant que Dan sorte de son massage à domicile. Excellent, dommage qu'il fasse si froid. Le vent s'est levé et la douche est toujours aussi froide. Nous allons dîner au resto italien, La Vità è Bella, où nous prenons des pennette au saumon, pas terribles, sous une immense palapa, mais l'ambiance n'est pas au rendez-vous.

Publié dans Mexique

Commenter cet article

dan 07/02/2010 17:52


Ah ! le marchandage ! me voici avec un hamac qui va prendre une place folle dans ma valise et surtout je n'ai pas d'endroit où le poser en France ! à moins de le suspendre au balcon ou dans une
chambre : exotique ! non ?
L'eau de la mer est extraordinaire. Elle est à la fois emeraude claire, turquoise et bleue marine.


LAO.Nord 07/02/2010 23:48


je sens qu'il va falloir que tu te fasses construire une petite palapa au bord de la plage, mais ça va être difficile de trouver un bout de terrain dispo sur la Côte Basque...