Singes-araignées et ponts suspendus

Publié le par LAO.Nord

DSCN5961

Panajachel, Antigua, dimanche 22 novembre,

Nous partageons le reste du banana cake sur la terrasse. Nous descendons ensuite la rue principale et déposons nos sacs à l'agence. Caroline nous propose de visiter la réserve naturelle Atitlán. Nous la suivons en longeant un route qui offre un joli panorama sur le lac. Nous passons une grande résidence où un groupe fait une messe en plein air. Nous rentrons dans la réserve où des panneaux nous informent sur la culture du café dans les zones ombrées sous la canopée.

Nous commençons la ballade, admirons fleurs et végétation, caféiers, passons des petits ponts suspendus. Nous restons en arrêt devant un groupe de singes-araignées qui s'amusent comme des fous à se balancer entre les lianes et à faire toutes sortes d'acrobaties. Nous continuons notre ballade et passons un petit moment à la ferme aux papillons puis descendons jusqu'à la "plage", qui est en réalité un ponton en béton qui donne sur le lac. Jolie vue, dommage que trois horribles barres d'hôtel défigurent le paysage.

DSCN5871Pour rentrer, nous négocions la course d'un tuk-tuk importé tout droit de Thaïlande. Nous retournons du côté de l'embarcadère et nous trouvons un petit resto sans prétention au bord du lac qui nous offre un jus de fraise, de la viande grillée et de la purée de frijoles pour 15 Quetzales, 6 pour les locaux ! Nous faisons une petite bronzette sur l'herbe au bord du lac. Il fait presque trop chaud et nous retournons dans le centre où je craque pour un sachet de fruits frais composé de pastèque, melon et ananas, fin novembre c'est vraiment du luxe !

DSCN5919Nous patientons un petit moment puis montons à bord du mini-van pour Antigua. Caroline et moi recommençons notre moulinet à parole et une voisine nous demande de parler moins fort. Nous trouvons un resto entièrement vide et qui nous sert un excellent repas composé d'une soupe, de carne asada et d'un jugo de piña.

En sortant du resto, nous passons devant l'Église de la Merced où nous assistons à une procession du Christ Nazareño. Les habitants d'Antigua commémorent un tremblement de terre où le Christ avait été épargné alors que toute l'Église s'était effondrée et qu'il avait donc fallu le transporter à La Merced. De retour à la maison, nous visionnons les photos du week-end et passons un petit moment sur Internet avant d'aller nous coucher. Il y a école demain...

Publié dans Guatemala

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article