Les environs de Battambang

Publié le par LAO.Nord

DSCN2746

Battambang, dimanche 13 juin,

 

Levée 7h30. Je commence par me faire aborder en Français par un chauffeur de motodop dans le hall de l'hôtel. Je commence par le contourner car je veux aller échanger mon livre a la librairie d'occasion d'à coté mais elle est malheureusement fermée, c'est dimanche. Je prête donc attention au discours du chauffeur qui est finalement sympathique et je négocie un tarif pour la journée a 8$.

 

Je veux quand même prendre un petit déjeuner avant de partir et il me recommande la boulangerie d'en face, et pour le café, le resto a l'arrière de l'hôtel. En repassant a la réception, je réserve un billet pour le trajet en bateau jusqu'à Siem Reap. Le gérant me garantit de me rembourser si je trouve moins cher en ville. Il doit etre sur de lui. Je me retrouve a casser un billet de 100$ du coup ca prend encore un peu de temps puis vers 9 heures nous partons.

 

DSCN2676Nous commençons par le Sud, direction Wat Banan. En chemin, mon chauffeur n'arrête pas de m'expliquer tout un tas de choses passionnantes sur la culture, la nature et les coutumes cambodgiennes. Nous passons de très belles maisons traditionnelles khmères et coloniales. Devant l'une d'elle, un énorme pamplemoussier. Nous longeons la rivière et les maisons sur pilotis. Nous longeons quelques vignobles assez inattendus.

 

Nous arrivons au temple vers 11 heures et il fait bien bien chaud. Il faut monter un grand escalier très raide pour accéder au site. Le site a une configuration très similaires aux tours Chams de Po Nagar au Vietnam, la mer en moins. Le site est plein de charme même s'il est assez abîmé. Je retrouve mon chauffeur qui est en pleine négociation avec une marchande pour tenter de lui vendre son téléphone portable d'occasion pour 5$, un prix cassé ! Elle va réfléchir.

 

DSCN2708Nous reprenons la route, nous arrêtant rapidement dans le vignoble ou les bouteilles sont quand meme a 15$, cher pour le pays. Nous prenons un autre chemin longeant l'autre rive de la rivière et ayant l'avantage d'etre a l'ombre la plupart du temps. Magnifiques palmiers de toutes sortes, a huile, a bétel, a sucre, cocotiers, etc. Heureusement que mon chauffeur est la pour m'expliquer tout ca.

 

Nous retournons en ville pour la pause déjeuner. Mon chauffeur me dépose chez White Rose et me donne rendez-vous a 14h30. Je commande un jus de carottes et du boeuf a l'ananas et aux noix de cajou. Je ne suis pas fan de la sauce mais cela reste pas mal. Je passe ensuite prendre un café sur le toit du Royal ou je retrouve Toby, l'un des Australiens rencontré la veille au meme endroit et qui me propose de les retrouver vers 18 heures avec Luke pour la soirée.

 

DSCN2748Je retrouve mon chauffeur et nous mettons cap au Nord. Encore de bien jolis paysages. La chaleur a baissé avec l'arrivée des nuages mais ca ne se décide pas a pleuvoir vraiment. Nous faisons une pause au Wat Ek, franchement en ruine puis mon guide m'emmene dans un camp d'extermination ou a été dressé un mémorial avec les ossements empilés dans une vitrine. Des fresques décrivent les exactions des Khmers Rouges dans la région. Mon guide qui a 54 ans me commente chaque panneau semblant revivre cette époque horrible.

 

En repartant, nous sommes bien abattus mais les jeunes enfants qui nous saluent au passage de la moto a grand cris nous ramenent bientot a un peu plus de gaite. Nous nous quittons vers 17 heures et je note les coordonnées de mon chauffeur qui était vraiment excellent. J'ai encore le temps de passer sur Internet avant de retrouver mes nouveaux amis. J'en profite pour graver enfin un DVD de mes photos du Cambodge. Je passe ensuite rapidement au marché avant la fermeture pour acheter des longans et des mangoustans ainsi que de la Vache qui rit pour mon périple en bateau.

 

DSCN2754Je retrouve Toby et Luke devant un magnifique coucher de soleil. Le ciel s'est surpassé ce soir. Nous invitons a notre table, Ines,  une jeune Bosniaque qui a fait ses études en Suede et travaille a Siem Reap dans une ONG qui s'occupe des femmes prostituées ou ayant subi des abus sexuels. L'association est tres sécurisée compte tenu des risques pour les victimes et ne se visite donc pas. Nous sommes rejoints par la soeur d'Ines et une amie croate.

 

Nous passons un tres agreable moment et retournons diner tous ensemble a la rose blanche. Je teste le shake a la mangue a la hauteur de la réputation du lieu mais suis a nouveau décue par mon plat de nouilles sautées. Alors que nous réglons l'addition, une famille de mendiants s'immobilise attendant notre obole. Nous ne donnons pas d'argent mais ils nous tendent un sac plastique : ils veulent les restes de nos assiettes. Je suis effondrée. Alors que les Australiens vont trainasser jusqu'a l'heure du match de foot, les filles rentrent sagement se coucher.

 

 

Publié dans Cambodge

Commenter cet article