3 pays dans la journée

Publié le par LAO.Nord

Flores, Chetumal, dimanche 10 janvier,

Levée 6h30. Toutes les heures, deupis 5 heures du matin, mes compagnons de chambrée ont fait sonner les réveils et allumé la lumière pour se préparer. A 6h30, c'est mon tour. Je refais mon sac puis patiente dans le hall en grignottant petits pains et cake à la banane.

Le bus est ponctuel. Nous quittons le lac dans la belle lumière du petit matin. Nous prenons la route de Tikal puis bifurquons à l'Est pour la frontière du Belize. Petite taxe / bakchich de 20 Quetzales pour avoir son tampon.

Côté Belize, on change d'ambiance. On parle Anglais et on est entré aux Caraïbes. Petites maisons en bois. Palmiers, champs de canne à sucre. Nous traversons le pays en somnolant. La route est rectiligne. Nous traversons de petites bourgades tranquilles.

Je déjeune, tartinant les restes de caviar d'aubergine qui ont eu un peu chaud. De l'huile s'est infiltrée un peu partout. Heureusement, c'était au fond du sac et non sur ma polaire. La crème de noix de Saint-Jacques pue un peu trop. J'ai l'impression que le couvercle est mal fermé. Chaud, ça ne doit pas être terrible... Je termine mes petits pains et le cake à la banane ainsi que le paquet de galettes à la cannelle.

Le bus fait une pause qui me permet de me débarrasser de mes déchets huileux. Nous arrivons bientôt à la frontière. Côté Belize, je dois payer 15 Dollars mais n'ai qu'un billet de 20 et on me rend la monnaie en Dollars du Belize, ce qui me fait une belle jambe !

Côté mexicain, c'est le gros bouchon. Il y a une zone franche juste à côté où lex Mexicains vont s'approvisionner. Ils rentrent à la maison. Le chauffeur nous fait passer la frontière à pied et nous dit qu'il va en avoir pour 2-3 heures. Je fais les formalités mais le groupe s'est éparpillé.

Je me raccroche à un couple d'Américains. Nous patientons un peu, puis, voyant que Chetumal n'est qu'à 10 kilomètres, ils décident de prendre le bus local. Je n'ai pas de Pesos en poche et n'aime pas trop l'idée d'en retirer à la frontière même, je décide d'attendre encore un peu.

Le bus arrive peu de temps après et je suis apparemment la seule à l'avoir attendu. Il me dépose au terminal où je retire 1000 Pesos à tout hasard, n'ayant pas trop d'idée du taux de change. Jer prends un taxi pour le centre. Il m'arrête chez María Dolores, un hôtel sans charme.

Je défais mon petit sac à dos pour ne prendre qu'un léger sac à main et réalise que mes bananes se sont écrasées au fond du sac. Décidément, ce n'est pas ma journée.

Je descends faire un tour et m'arrête pour dîner de bonne heure dans une taquería en bordure du marché. Je fais encore un petit tour à la recherche d'un bar sympa au bord de l'Océan mais c'est dimanche soir et tout est fermé. Je retourne chez un glacier que j'ai repéré sur le chemin pour compléter mon repas puis rentre à l'hôtel me reposer.

Publié dans Mexique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article