Festival de Artes Martiales

Publié le par LAO.Nord

DSCN2634

Arequipa, samedi 5 septembre,

Je me lève à 7h30. La ville est plus calme que d'habitude. Quand j'arrive à Casa Verde vers 9h, Andrés est déjà là depuis une heure mais Patricia manque à l'appel. Nous surveillons le pliage des vêtements dans les casiers. Je suis obligée de superviser Jesus de près.

DSCN2640Je suis en suite chargée de préparer des cônes en papier pour le pop corn que nous allons vendre dans l'après-midi. Monica m'aide à agrafer le papier mais a un peu de mal avec l'agrafeuse. Je luis propose de se charger du découpage, un peu laborieux et pas toujours très droit. Mais je la laisse faire, elle est si contente de m'aider. Quand nous avons terminé, elle vient me faire un petit câlin.

Je monte activer les filles pour que toutes passent à la douche rapidement. Distribution de shampooing. Judith traîne à se préparer. Pendant ce temps, c'est le grand chahut sur la terrasse où la lessive n'avance guère. Je vais donc houspiller les enfants et faire régner un semblant d'ordre. Je surveille Karina de près. María est à la traine. Après sa douche, Kristell vient m'aider comme promis à rajouter un peu de Scotch sur les cônes de pop corn pour qu'il n'y ait pas de fuites...

DSCN2645Les filles finissent par terminer de se doucher juste à temps pour le déjeuner. Crisol, Andrés et moi, prenons aussi une assiette car la journée va etre longue avec le spectacle de Hapkido dans l'après-midi. Je suis chargée d'accompagner Crisol et le groupe de Hapkido au Collège San José, à l'autre extrémité de la ville, pour les dernières répétitions. Nous prenons 2 taxis et les enfants s'entassent à 4 ou 5 à l'arrière.

Une fois arrivés, les enfants se changent dans les vestiaires du gymnase et enfilent leurs belles tenues ainsi que leur nouveaux T-shirts. Ils regardent sagement le groupe allemand répéter. Le spectacle est impressionnant et très divertissant. Ensuite, c'est le tour des enfants. Crisol revient avec les tapis de sol et c'est le grand remue-ménage pour les mettre en place.

DSCN2658Patricia et Veronica arrivent avec le reste de la troupe, le pop corn et quelques sandwitches. Petit en-cas avant le grand show. Les enfants ont un peu le trac. Les premiers spectateurs commencent à arriver. Hannah et Karina distribuent du pop corn dans les allées. Un immense groupe de Aikido en tenue blanche s'installe sur les gradins.

Le spectacle commence par les enfants qui s'en sortent très bien. Ils remportent un franc succès auprès des spectateurs. Puis, suit le groupe de Aikido dont le spectacle semble nettement moins travaillé et élaboré, même si quelques ceintures violettes font des sauts, des chutes et des prises assez impressionnants. Le maître manie le sabre et coupe d'un seul coup un faisceau de bambous. Il se fait mettre au sol par des petits bouts hauts comme trois pommes.

DSCN2664C'est enfin le tour du grand maître coréen San Sa Nim et de ses élèves venus d'Allemagne. Le spectacle est très impressionnant et très bien chorégraphié. Les sauts très maîtrisés. Petites scénettes amusantes. Rupture de planchettes en bois d'un coup de pied ou du revers de la main. Accident. L'une des femmes se blesse au genou. Elle sort de scène épaulée, avec un gros bandage.

Le maître San Sa Nim et assailli par des fans en délire qui veulent se faire photographier avec lui. Je suis épuisée de la journée et ai hâte de rentrer. Après avoir rendu ses affaires à Crisol, je peux enfin m'éclipser. Hermelinda m'invite à partager un taxi avec elle et ses 4 enfants. Nous nous entassons à l'arrière.

DSCN2691Je passe me reposer un petit quart d'heure à l'auberge avant de me motiver pour repartir pour le café Casa Verde, à quelques rues de là, pour le dîner et la fiestas organisés pour célébrer l'événement. J'arrive un peu avant le gros des troupes et suis mise à contribution pour aider à mettre en place le buffet. Cuisine chinoise. C'est l'anniversaire de l'un des pratiquants Hapkido. Tout le monde doit chanter une chanson dans sa langue.

Après le dîner, nous partons danser dans un club de la Calle San Francisco. Très bonne ambiance. Nous allons danser à tour de rôle entre deux cocktails. Je rentre vers 2 heures du matin escortée de 2 péruviennes charmantes dont l'une travaille au café et l'autre est infirmière. A cette heure, il ne fait pas bon traîner dans les rues car des groupes de délinquants errent à la recherche de leur proie, les touristes étant naturellement privilégiés.

Publié dans Pérou

Commenter cet article