Dimanche chez les boys

Publié le par LAO.Nord

Arequipa, dimanche 27 septembre,

Trop fatiguée pour me lever. Tant pis, j'arriverai à 10h au lieu de 8h du mat. Je file dans le premier bus venu. Il est particulièrement bas de plafond et je n'ai pas de place assise. Je suis quasiment pliée en deux. Je chope une place assise à l'avant, à la première opportunité qui se présente. Ça va mieux, je peux grignoter tranquille mes petits pains.

A peine arrivée, Angela me signale que Patricia a cherché à me joindre. Je la rappelle immédiatement. Je suis la seule à avoir les clés de la pharmacie et Jesús, María, Karina, Judit et Marisol sont malades. Je vais à la recherche d'antibiotiques. Toutes les boites sont vides... J'énonce à Patricia les noms des médicaments pour qu'elle se souvienne ceux qui pourront nous être utiles. J'emporte du Paracétamol en pastilles pour tout le monde, sauf Jesús, pour qui il est préférable de le donner en gouttes. 3 flacons de gouttes pour le rhume, en supplément.

Je regarde les posologies qui sont tout sauf clair. Angela, qui est de tournée ce matin, et Mercedes, qui n'est pas encore partie de sa tournée de nuit, ne connaissent pas les doses et ne veulent surtout pas s'en mêler. Marisol refuse de prendre des pastilles et veut prendre des gouttes, mais avec 37kg, il lui faudrait absorber la bouteille entière de gouttes pour Jesús. Après moult tergiversations, et interdictions d'allumer la télé tant que tous les enfants n'ont pas pris leurs médicaments, je parviens enfin à donner sa dose à chacun.

Je dois ensuite partir pour Casa Trampolin Varones, où les garçons sont sans tuteur pour la matinée. Juan Carlos m'accompagne car je ne suis pas très sûre de savoir retrouver le chemin. En fait, c'est très facile. On va presque tout le temps tout droit, il suffit de traverser deux ponts et la maison est là, sur la droite, surplombant les champs. Elle est toute fraîchement inaugurée de juin 2009 ! Une ancienne maison a été agrandie de facon très moderne et c'est un vrai beau travail d'architecte.

Je trouve seulement Faustino, Felix et Edwin dans la maison. Les autres sont en vadrouille. Je fais ma tournée d'inspection, tout en visitant la maison, pour m'assurer que les tâches ménagères ont bien été effectuées, que les casiers sont en ordre et que les devoirs ont été faits. C'est incomparablement propre et calme ici, en comparaison de Casa Verde. Chacun vaque à ses occupations, sans qu'on n'ait à rappeler chaque chose, ni à lever le ton. Faustino termine de ranger sa chambre. Felix finit de laver son linge. Edwin part pour Casa Verde, où il doit effectuer des recherches sur Internet.

Felix écoute de la musique et n'arrête pas de zapper avant la fin de chaque chanson. Nous regardons ensuite un film asiatique de Kung Fu. Vers midi et demi, je demande à Faustino, responsable du repas, de nous le faire réchauffer. Un peu avant 13h, Frank et Ronald reviennent pour le déjeuner. Ils étaient partis chercher des cahiers chez des compagnons d'école, afin que Ronald puisse se mettre à jour. J'interromps le film pour que nous allions tous déjeuner ensembles.

Faustino a préparé du riz bien sûr ! avec une sorte de purée de potiron, dans laquelle on trouve quelques grains de gros maïs blanc et de petits morceaux de fromage. Pas mauvais du tout. Pendant le repas, j'ai bien du mal à suivre la conversation. Les ados parlent entre leurs lèvres, sans articuler. Nous terminons de déjeuner et, ici, chacun se la joue perso, lavant sa propre assiette et son propre gobelet... Nous regardons la fin du film et Andrés arrive pour prendre la relève.

Je rentre au centre et m'arrête au cybercafé qui est ouvert le dimanche. La jeune femme qui tient la boutique me reconnaît et me demande si je vis ici car elle me voit souvent. Oui, mais plus pour très longtemps... Je rentre ensuite à l'hôtel pour un après-midi tranquille, où je termine mon livre de Carlos Fuentes, à point nommé pour le rendre à la bibliothèque avant mon départ.

Je suis encore assez fatiguée et décide d'aller dîner tôt. Je ne sais plus trop où aller pour changer un peu. Je me dirige finalement vers le pub Farren's du passage de la cathédrale, où je commande un cheese burger, pour changer un peu et ne pas prendre trop de risques ! Je rentre à l'hôtel pour me coucher de bonne heure mais me laisse finalement absorber par le nouveau bouquin envoyé par Flo et Xav...

Publié dans Pérou

Commenter cet article