Eglises portugaises et temples chinois

Publié le par LAO.Nord

DSCN0238

Macao, mercredi 3 mars,

Levée 9 heures. Je fais le geste de faire la lessive à la main, pour demander au réceptionniste où est la laverie la plus proche et... ça marche, il m'en indique deux, à quelques pas de l'hôtel ! Je passe donc déposer mes affaires. Je m'arrête ensuite dans un café portugais, proche de la Cathédrale, pour des petits pains au lait beurrés et un expresso.

Je prends ensuite la Rua Central, passant à nouveau la jolie place Saint Augustin, et en profite pour jeter un coup d'oeil à l'intérieur de l'église. Christ portant sa croix, grandeur nature, bel orgue, décor tout en bois peint. Je continue la route des Eglises avec San Loureco, puis San Jose. Je termine par l'Hermitage da Penha, d'où on a une belle vue sur la ville et la tour panoramique effilée, et qui est l'endroit d'où les voyageurs demandaient protection, avant d'entreprendre un voyage périlleux.

DSCN0162Je passe sur la colline d'en face, et redescends vers le très beau temple A-Ma, constitué de plusieurs édifices étagés. Je redescends vers le musée maritime et m'arrête pour déjeuner dans un resto portugais un peu chic. Je ne suis pourtant pas plus emballée que ça par le riz au fruits de mer. Je remonte jusqu'au centre, passant par le Quartel dos Mouros, le Largo do Lilau, jolie petite place aux maisons coloniales, et jette un oeil à la Casa do Mandarim, qui est malheureusement fermée.

De retour au centre, je passe par la splendide Casa de Lou Kau, maison bourgeoise d'un riche marchand Chinois du XIXème siècle. Les murs sont très sobres dans les tons gris. Les passages entre chaque pièce son séparés par des sortes de grilles, délicatement travaillées. De très beaux panneaux en bois ajourés décorent les pièces. Je passe au temple Sam Kai Vui Kun, lui aussi, un vrai petit bijou.

DSCN0183Ma batterie choisit de me lâcher à ce moment-là. Je récupère mon linge à la laverie, toute proche, et repasse par l'hôtel pour la déposer et recharger la batterie quelques minutes. Je retourne au temple prendre quelques photos, puis enchaîne avec un autre temple, Hong Kung, plus à l'Ouest de la ville. Je remonte ensuite vers le Nord et visite les jolis jardins de Lou Lim Leoc, où se tient une exposition sur les fêtes de printemps. Le gardien est très content de me parler un peu en Anglais, il me demande si j'arrive à le comprendre, oui en faisant de gros, gros efforts ;-)

Je passe ensuite devant la maison de Sun Yat Sen et arrive au téléphérique pour le fort da Guia, mais je laisse tomber, car cela ferme dans vingt minutes. Je suis bien fatiguée d'avoir tant marché et redescends vers le centre, m'arrêtant au passage dans le même cyber que la veille.

Je vais ensuite jeter un oeil au hall du Grand Lisboa, l'immense casino 1970s que l'on voit de partout dans la ville, rutilant de doré. Je ne suis pas vraiment motivée pour aller jusqu'aux salles de jeu et rentre dîner chez un petit Chinois de la Rua Central. Canard au poires balsamiques ? En regardant sur Wikipédia, ce serait plutôt du melon amer, très amer en effet. Pas facile de retirer le gras du canard avec des baguettes ! Heureusement, ils m'ont gentiment donné une fourchette et une cuiller, ce qui aide un peu... Je lis un peu avant de me coucher, les yeux se fermant tous seuls.

Publié dans Chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article