Record sur le Net

Publié le par LAO.Nord

DSCN4462

Loja, lundi 26 octobre,

Levée 8 heures. Agréable douche chaude. Je profite. Je pars à l'office du tourisme me renseigner sur les choses à voir à Loja et dans les environs, mais ils sont vraiment au-dessous de tout. Très gentils, ils me passent un plan de la ville et m'accompagnent dans une librairie, en quête d'un guide. C'est la deuxième que je fais depuis ce matin, sans succès.

Je m'arrête dans une boulangerie, où j'achète des petits pains briochés, nouveauté par rapport au Pérou. Je repasse à l'hôtel proposer à Li d'aller prendre un café, mais il a déjà libéré sa chambre ! Je retourne sur la Place et commande un "grand" expresso, surprenant, mais, si, ça existe ! Je grignote mes petits pains, en sirotant mon café et en étudiant le plan de la ville.


DSCN4454Je prends la rue Bolivar, qui passe par les principaux points d'intérêt. Jolies petites places, maisons aux toits de tuiles dépassant largement, avec de belle poutres peintes de couleurs différentes. Je m'arrête trois bonnes heures au cybercafé, à regarder les choses à faire en Equateur, sur les sites du Routard et du Lonely, imprimer itinéraires et cartes, regarder les billets d'avion pour le Guatemala et papoter sur Skype.


Il est déjà près de 14 heures. J'admire la jolie Place Saint Sébastien et poursuis ma route jusqu'à la charmante rue Lourdes, où je m'arrête pour déjeuner dans un petit resto, qui fait principalement de hamburgers. J'en commande un par réflexe, oubliant la garniture de salade et de tomates fraîches ! En retournant vers la place principale, je tombe sur le marché, où je fais un petit tour. Je craque devant un stand de fruits et achète 2 bananes. La vendeuse m'en offre gentiment une troisième, en me disant "au revoir, niña hermosa". Un bon point pour l'accueil équatorien !

DSCN4455Je m'arrête dans plusieurs agences de voyage, pour me renseigner sur le Parc National Podocarpus, mais rien ne semble très organisé. J'en profite pour consulter le prix des billets pour le Guatemala. Rien à moins de 700 Dollars... Une agence me donne un bon tuyau, auquel j'aurai pu penser avant, les vols sont bien moins chers pour le Mexique !

Je m'arrête à nouveau devant un resto spécialisé dans les yaourts maison et m'aventure à en commander un à la mûre. Glacé mais délicieux. Je retourne m'enfermer dans un cyber, après avoir fait une incursion Place Simon Bolivar. Je suis repartie pour 3 heures, cherchant des vols, complétant mon blog, mon Google map, répondant aux emails et contactant Caro et Chad, pour essayer de se fixer un rendez-vous, fin novembre, en Amérique Centrale.

Il est déjà 20h30 quand je repasse à l'hôtel. 2 touristes jouent aux cartes dans le hall et je leur demande s'ils ont une reco de resto dans le coin, mais ils ont eux-même testé un Mexicain dont ils ont été déçus. J'y vais donc un peu au hasard et aboutis dans une pizzeria. Ils n'ont même pas de spaghettis bolo ! Il n'y a que des spaghettis poulet. Raz le bol du poulet, déjà que je ne suis pas fan à la base !

Publié dans Equateur

Commenter cet article