Sur l'eau

Publié le par LAO.Nord

DSCN6187

Dimanche 29 novembre, Río Dulce, Livingston,

Chad et moi nous rendons au centre en moto pour retirer de l'argent, réserver le bateau pour Livingston et acheter pains et fruits pour le petit dej. Le bateau passe nous prendre à l'hôtel où nous laissons les motos et le plus gros de nos affaires, n'emportant avec nous que le minimum pour passer la nuit à Livingston.

La traversée est très agréable. Nous commençons par revenir vers le lac Izbal pour admirer le Castillo construit par les Espagnols pour endiguer les incursions des pirates. Nous passons ensuite du côté du Río Dulce où l'on contourne un île peuplée d'aigrettes et de cormorans. Un vrai ballet de plumages noirs et blancs.

DSCN6205Nous traversons le Golfete croisant barques de pêcheurs, paillotes sur pilotis au bord de l'eau et toujours une multitude d'oiseaux. Le bateau s'arrête un moment près de sources chaudes. Il nous conduit ensuite dans un recoin où flottent de très nombreux nénuphars en fleurs. Le Golfete se réduit et nous navigons dans des gorges recouvertes d'un tapis de végétation épaisse.

Nous découvrons les premières maisons de Livingston. L'accueil est chaleureux. La population ici es très différente du reste du Guatémala. Il s'agit de Garifunas, noirs originaires de Saint Vincent pour partie Caribs mêlés de Nigérians importés lors de la traite des esclaves. Ils ont été parachutés ici par les Anglais pour mater leur rébellion.

DSCN6231La musique qui sort des cafés a décidément une influence caribéenne. Le rythme de la ville est nonchalant et décontracté. La chaleur y est pour quelque chose. Nous mêmes sommes gagnés par la torpeur. Nous rasons les murs pour trouver de l'ombre. Nous descendons jusqu'à la plage qui n'est qu'une maigre bande de sable noir.

Nous faisons une pause dans un petit bar pour une noix de coco fraîche. Nous prenons une autre petite rue nous emmène vers une seconde plage recouverte de gazon. Nous rebroussons chemin à la recherche d'un resto et nous arrêtons chez Margoth où Chad et moi commandons du poisson tandis que Caroline se contente d'un melon et d'une banane glacée nappée de chocolat.

DSCN6266Nous partons à la recherche d'un hôtel et sommes séduits par la belle maison en bois à deux étages avec un grand balcon où sont suspendus trois hamacs qui nous tendent les bras. Caroline négocie le dormitorio et nous voilà installés tranquillement pour la sieste. Après plusieurs tentatives pour trouver une position propice au sommeil, Caroline et moi regagnons les lits où nous sommes plus confortables pour dormir.

Après la sieste, nous faisons plusieurs épicerie à la recherche d'une flasque de rhum pour préparer nos cocos locos pour l'apéro. Nous retournons ensuite au bar qui sert les noix de coco et montons sur la terrasse. Nous glissons subrepticement quelques gouttes de rhum dans notre noix de coco. Délicieux.

Nous descendons ensuite vers la plage pour goûter au plat local, le tapado, une soupe de poisson au lait de coco. La patronne mexicaine nous allume la télé afin que nous puissions voir un documentaire sur le coup d'Etat au Honduras. Caroline et Chad sont inquiets de la façon dont se sont passées les élections aujourd'hui. Visiblement les frontières sont fermées et il est plus raisonnable de patienter encore un moment avant de traverser le pays qui est très agité.

Publié dans Guatemala

Commenter cet article